Publicité

En France, les actes antisémites ont été multipliés par quatre en 2023

Le Crif a constaté une explosion des actes antisémites en France depuis le 7 octobre.  - Credit:SOPA Images/SIPA / SIPA / SOPA Images/SIPA
Le Crif a constaté une explosion des actes antisémites en France depuis le 7 octobre. - Credit:SOPA Images/SIPA / SIPA / SOPA Images/SIPA

Jamais, en France, il n'y avait eu autant d'actes antisémites. Le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) a publié un rapport, ce mercredi 24 janvier, expliquant que 1 676 actes antisémites ont été recensés l'année dernière, contre 436 en 2022. L'organisation constate aussi une « explosion » après le 7 octobre, date des attaques du Hamas contre Israël.

Dans six cas sur dix (57,8 %), les actes recensés l'an dernier ont été des atteintes aux personnes (violences physiques, propos et gestes menaçants…) plutôt qu'aux biens, selon ce rapport compilant des chiffres « recensés par le ministère de l'Intérieur et le Service de protection de la communauté juive (SPCJ) », explique Yonathan Arfi, le président. Mais ces chiffres ne reflètent « qu'une partie » des actes antisémites, ceux qui ont fait l'objet d'une plainte ou d'un signalement à la police, rappelle le Crif.

Des auteurs de plus en plus jeunes

Dans plus de 40 % des cas, il s'agissait de « propos et gestes menaçants ». Et s'ils ont été surtout commis dans la sphère privée (32 %) et sur la voie publique (20,4 %), 7,5 % ont été recensés sur Internet.

Autre point inquiétant pour le Crif, 12,7 % des actes ont eu lieu en milieu scolaire, dont une majorité au collège. « On assiste à un rajeunissement des auteurs d'actes antisémites. L'école n'est plus un sanctuaire de la République », déplore-t-il. « Pour la première fois depuis longtemps, les générations qui arrivent sont plus poreuses aux préj [...] Lire la suite