Publicité

« Foutez-nous la paix » : le cri de colère d’un agriculteur alsacien

Dominique Daul, éleveur bovin près de Strasbourg.  - Credit:Frederic MAIGROT/REA / Frederic MAIGROT/REA POUR « LE POINT »
Dominique Daul, éleveur bovin près de Strasbourg. - Credit:Frederic MAIGROT/REA / Frederic MAIGROT/REA POUR « LE POINT »

Les agriculteurs français sont remontés. En attendant une réaction du gouvernement, ils multiplient les actions à travers le pays. Le Point a interrogé Dominique Daul, éleveur bovin près de Strasbourg, qui nous livre ses doléances.

« Notre action de blocage démarre ce 24 janvier à 15 heures. Personnellement, je décolle de mon exploitation à 13 h 30 ; et certains de mes collègues, qui habitent plus loin, partiront dès 11 heures. Nous convergeons tous en tracteur vers le lieu de blocage. On s'attend à une mobilisation exceptionnelle avec 400 tracteurs, un nombre bien supérieur à nos actions habituelles, qui rassemblent entre 50 et 100 engins. Cela vous donne une idée de notre niveau de ras-le-bol. Nous sommes prêts à tenir pendant deux jours, voire à revenir les semaines suivantes pour maintenir la pression.

À LIRE AUSSI « On veut du concret » : à Carbonne, des agriculteurs en colère

Concrètement, nous allons bloquer l'autoroute A4, au niveau de l'échangeur Kronenbourg. C'est un carrefour stratégique aux portes de Strasbourg qui sert au contournement de la ville. De là, on voit la cathédrale, et il faut cinq minutes à pied pour rejoindre la gare. Pour ma part, je suis au bureau de la fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles et je gère la logistique localement : les groupes électrogènes, du courant, des remorques, des bancs, des toilettes, sans oublier les saucisses pour le barbecue.

Nous sommes prêts à intensifier notre action en nous mobi [...] Lire la suite