Publicité

Le Festival de la biographie au Carré d’art de Nïmes

Lydie Baillie de la Librairie Aux lettres de mon moulin, et Vincent Tessier de la librairie Tessier. - Credit:
Lydie Baillie de la Librairie Aux lettres de mon moulin, et Vincent Tessier de la librairie Tessier. - Credit:

Lydie Baillie

Librairie Aux lettres de mon moulin

Son premier coup de cœur est pour Nîmes. La grande aventure du commerce (Éd. Alcide). « Francine Cabane, Danièle Jean, les autrices, et Camille Penchinat, qui a fait les aquarelles, ont réalisé un travail extraordinaire. Le livre retrace la vie de Nîmes à travers ses commerces. Certains ont franchi les décennies ou même les siècles, comme notre librairie, d'autres ont disparu. Ce livre est une formidable manière de les maintenir dans le patrimoine nîmois. »

Lydie Baillie tenait aussi à ce qu'Éric Fottorino soit invité au Festival de la biographie. Son livre Mon enfant, ma sœur (Gallimard) correspond au thème du Festival, les souvenirs d'enfance. « Il raconte l'absence, la douleur de la séparation. Il livre une quête, un besoin vital de réunir sa mère et sa sœur, séparées depuis soixante ans. Bouleversant. »

Simone Pacchiana

Librairie Goyard

Responsable du rayon littérature de la librairie Goyard, Simone Pacchiana a aussi aimé Mon enfant, ma sœur d'Éric Fottorino. « C'est un livre touchant écrit sous une forme aux premiers abords déconcertante. Cette longue poésie qui raconte une sœur que l'auteur ne connaît pas, une maman qui ne peut garder l'enfant, est tendre et poignant. C'est magnifique et universel : c'est un texte que j'ai dégusté. » La libraire conseille aussi Le Nageur de Pierre Assouline (Gallimard). « Ce récit biographique raconte l'incroyable destin d'Alfred Nakache. Sportif de haut niveau, sélecti [...] Lire la suite