Publicité

FC Séville: la réaction classe de Sergio Ramos après ses retrouvailles tendues avec le Real Madrid

Un duel musclé avec Jude Bellingham, un accrochage avec Antonio Rüdiger et une poussette sur Vinicius Jr. Sergio Ramos (37 ans) ne s’est pas laissé envahir par les émotions sur le terrain pour ses grandes retrouvailles avec le Real Madrid, samedi lors du match nul face au FC Séville (1-1). Le défenseur espagnol croisait la route de son ancien club où il a passé 16 ans (2005-2021) et décroché 22 titres, pour la première fois depuis son départ, libre en 2021. Et il ne s’est pas prié pour se faire respecter sur le terrain, parfois un peu brutalement.

Des excuses auprès de plusieurs joueurs madrilènes

Il a, en revanche, fait amende honorable après le coup de sifflet final. Selon certains médias madrilènes, l’ancien international espagnol se serait excusé auprès de plusieurs joueurs madrilènes dont Jude Bellingham, pour lui avoir asséné un coup de coude sur corner, et Eduardo Camavinga après l’avoir chahuté dans une échauffourée.

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

L’ancien joueur du PSG a d’ailleurs confirmé qu’il s’était rendu dans le vestiaire de son ancienne équipe en publiant une photo aux côtés de Luka Modric et Toni Kroos, ses anciens équipiers.

"C’est bon de vous voir mes frères. Vous me manquez", a-t-il écrit sur Instagram.

Sergio Ramos a passé de longues minutes sur le terrain à étreindre Carlo Ancelotti, son ancien entraîneur, mais aussi Dani Carvajal, Jude Bellingham ou Luka Modric. Samedi, il avait aussi publié un premier message de félicitations en direction de ses partenaires sévillans. "Un point de caractère et de conviction", a-t-il écrit. "Énormes équipe et supporters, c’est le chemin pour grandir, FC Séville. Spécial de vous revoir, Real Madrid."

Libre à l’issue de son contrat au PSG, Ramos s’est engagé avec le FC Séville, son club formateur, en toute fin de mercato malgré une opposition d'une partie du public qui lui reprochait son départ pour le Real en 2005, puis son comportement lors des confrontations. Depuis sa signature, il a disputé cinq rencontres toutes compétitions confondues.

Article original publié sur RMC Sport