Publicité

Faut-il faire confiance aux concours de vin ?

Que valent vraiment les concours de vin ? La réponse n'est pas forcément dans la question...  - Credit:MICHEL CLEMENTZ / MAXPPP / PHOTOPQR/L'INDEPENDANT/MAXPPP
Que valent vraiment les concours de vin ? La réponse n'est pas forcément dans la question... - Credit:MICHEL CLEMENTZ / MAXPPP / PHOTOPQR/L'INDEPENDANT/MAXPPP

L'émission Complément d'enquête s'est payé un carton et un concours de vin auquel elle a fait parvenir une piquette innommable et bardaf (patatras en belge), ladite piquette ayant reçu une médaille et des commentaires élogieux.
Six mois auparavant, c'était une émission d'investigation belge qui avait réalisé la même magouille avec le même concours (l'émission s'appelle On n'est pas des pigeons, sur la première chaîne de la RTBF). Autant citer directement le coupable : il s’agit de Gilbert & Gaillard. Les oreilles de ses dégustateurs ont dû siffler, comme le train, car, pour se tirer des flûtes, le landerneau les a bien enfoncés.

La pomme est pourrie, coupons le pommier, enfin ne le coupons pas, laissons le pommier, mais cessez de regarder ce pommier, on vous disait que ses pommes étaient pourries.

À LIRE AUSSI Vins médaillés, le côté obscur de la farce

Au fond, qui nous dit que ces gaillards de Gilbert & Gaillard sont aussi malhonnêtes qu’on le prétend ? Peut-être font-ils le travail très correctement, allez savoir… Changeons de perspective. Imaginons un concours honnête, qui fait un travail honnête, avec des jurés honnêtes. Faut-il se fier aux médailles ? Par se fier on entend : le consommateur tire-t-il un avantage qualitatif à préférer un vin médaillé à un autre vin ?

Affaires de sous

Ces concours n'étant pas des entreprises philanthropiques, ils exigent des frais de participation élevés. Les macarons eux-mêmes sont payants. L'entreprise qui leur envoie des [...] Lire la suite