Publicité

Fashion Week de Milan : le règne animal

Chez Gucci, on défile en bottes cavalières pour l'hiver 2024-2025.  - Credit:DR
Chez Gucci, on défile en bottes cavalières pour l'hiver 2024-2025. - Credit:DR

La Fashion Week de Milan présentant les collections de l'hiver 2024-2025 avait débuté entre clin d'œil aux icônes de Londres, grande dame chez Max Mara et premières fois réussies – comme Matteo Tamburini chez Tod's pour une garde-robe chic façon dolce vita avec moyens subséquents. Elle s'est un rien déclinée animale, y compris dans un des shows les plus attendus, celui de Gucci…

À LIRE AUSSI Chupa Chups et duchesse de Guermantes : dans les coulisses de la Fashion Week de Milan

Ça « mors » chez Gucci

 - Credit:
- Credit:

Une botte, deux bottes, trois bottes, hautes, très hautes, un train d'enfer : ça cavale sur le podium avec ces bottes cavalières qui donnent l'allure des femmes Gucci de Sabato de Sarno. Logique finalement d'ancrer littéralement son propos dans les codes de la maison qui, depuis les années 1950, a fait du mors un de ses motifs iconiques – une manière de réassurance du consommateur, de doudou de la fashionista. Sabato de Sarno s'en était déjà emparé chez l'homme en particulier à travers sa première campagne de communication mettant en lumière l'iconique mocassin mors aux pieds de l'acteur Paul Mescal. Logique donc de revenir vers cet univers qui rime avec aristocratie et chic dans ce nouvel opus féminin. Il le décline aussi d'ailleurs dans les mocassins Horsebit qui osent l'ascension en platform boots.

Coup de cravache

Demeure cette botte cavalière qui sent le best-seller, et on sait le poids des accessoires dans les revenus du luxe. Elle ancre aussi le propos dans [...] Lire la suite