Publicité

F1: un journaliste espagnol s'excuse après une mauvaise blague sur Michael Schumacher

F1: un journaliste espagnol s'excuse après une mauvaise blague sur Michael Schumacher

A ce rythme, Antonio Lobato va se mettre tout le paddock à dos… Déjà en froid avec son compatriote espagnol Fernando Alonso, ce journaliste spécialiste de Formule 1 qui travaille pour Movistar et DAZN ne va pas s'attirer la sympathie de ceux qui étaient proches de Michael Schumacher ou de ses nombreux fans.

Amené à commenter l’actulaité de la F1 pour la chaîne Movistar dimanche à l’occasion du Grand Prix du Japon, le consultant a lancé une mauvaise blague sur le septuple champion du monde, dont l’état de santé reste secret depuis son grave accident de ski survenu le 19 décembre 2013 à Méribel (Savoie).

"J’ai fait une erreur mais c’était avant tout de la maladresse"

"Qu'Adrian Newey (l’ingénieur Red Bull) tremble, Antonio Lobato arrive", lance un journaliste sur le plateau lors d'une discussion sur les records du monde chez les consttructeurs automobiles. "Que Michael tremble… Enfin pas Michael, il ne peut pas trembler" , réplique Antonio Lobato, hilare. Si cette mauvaise blague sur l’état de santé de l’ancienne légende Ferrari a fait beaucoup rire sur le plateau, ce ne fut pas le cas sur les réseaux sociaux où le consultant espagnol prend très cher. Au point que l’intéressé a posté une vidéo ce lundi une vidéo pour présenter ses excuses.

"J’ai fait une erreur mais c’était avant tout de la maladresse, se défend Antonio Lobato. Je cherchais une référence historique (pour évoquer les records) en F1 mais j’aurais dû citer quelqu’un d’autre, je n’aurais pas dû parler de Schumacher sur le ton de la plaisanterie. J’ai été maladroit et je m’excuse auprès de ceux qui ont pu se sentir offensés."

Article original publié sur RMC Sport