Publicité

Pour les expats, Shanghai a perdu de sa superbe

Autrefois l’une des villes les plus cosmopolites d’Asie, Shanghai en est train de perdre de sa superbe, note The Straits Times. Si la vie semble avoir repris, notamment avec la réouverture du parc Disney, le quotidien de Singapour estime que les effets des politiques sanitaires strictes, couplés à un refroidissement des relations diplomatiques avec certains pays occidentaux, ont réduit l’attractivité de la mégapole.

“Au cours des deux premiers mois de 2023, Shanghai a attiré 641 nouveaux projets d’investissements étrangers, soit une baisse de 22,4 % par rapport à l’année précédente”, selon le bureau des statistiques de la ville.

“Les retombées des tensions géopolitiques accrues […] ont contribué au sentiment d’incertitude au sein de la communauté européenne des affaires en Chine. Le type d’imprévisibilité qu’entraînent de tels événements n’est pas propice à la planification d’investissements à long terme”, détaille, dans un rapport, le chapitre shanghaïen de la Chambre de commerce de l’Union européenne en Chine.

Et cette imprévisibilité influe également sur les Occidentaux vivant sur place. Alors que, selon le dernier recensement, publié en 2021, la ville comptait 164 000 résidents étrangers en 2020, de plus en plus d’expatriés quittent les lieux. “Environ 25 % des Allemands vivant à Shanghai ont quitté la ville après le confinement, tandis que le nombre de Français et d’Italiens enregistrés auprès de leur gouvernement a chuté de 20 %”, écrit la section de l’organisation européenne.

Nouvelle législation

Sur place, certains confient aussi que l’ambiance a changé. Les déclarations des autorités, pendant la pandémie, affirmant que le Covid-19 provenait d’un laboratoire aux États-Unis ont laissé des traces. “Je montais dans le bus ou le métro, et les gens me regardaient et s’éloignaient de moi comme si j’étais infecté. Ils se couvraient également la bouche et le nez”, confie un expatrié américain souhaitant rester anonyme et qui a, depuis, quitté la ville aux 25 millions d’habitants.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :