Publicité

Espionnage : l’Allemagne accuse Poutine de déstabilisation

Le ministre allemand de la Défense, Boris Pistorius, a lancé des accusations dimanche à l'égard du président russe Vladimir Poutine.  - Credit:Daniel Löb/AP/SIPA / SIPA / Daniel Löb/AP/SIPA
Le ministre allemand de la Défense, Boris Pistorius, a lancé des accusations dimanche à l'égard du président russe Vladimir Poutine. - Credit:Daniel Löb/AP/SIPA / SIPA / Daniel Löb/AP/SIPA

Le ministre allemand de la Défense a lancé des critiques, dimanche, à l'égard du président russe Vladimir Poutine, l'accusant de chercher à « déstabiliser » le pays. Ces allégations font suite à la diffusion, depuis la Russie, d'échanges confidentiels entre des officiers allemands portant sur des livraisons d'armes à l'Ukraine.

Vendredi, la diffusion sur les réseaux sociaux, en provenance de la Russie, de l'enregistrement audio d'une récente visioconférence entre de hauts gradés allemands portant sur les livraisons d'armes à l'Ukraine avait entraîné une crise diplomatique et suscité un choc à Berlin.À LIRE AUSSI Berlin ferme quatre consulats russes, Moscou dénonce une « provocation » Cela « fait partie d'une guerre de l'information que Poutine mène », a affirmé le ministre allemand de la Défense, Boris Pistorius, lors d'une conférence de presse à Berlin. « Il s'agit clairement de saper notre unité […], de semer la division politique sur le plan intérieur, et j'espère sincèrement que Poutine n'y parviendra pas. »

Berlin sous tension

Jusqu'à présent, Berlin maintenait son refus de fournir officiellement des missiles Taurus à Kiev, invoquant le risque d'une escalade du conflit. Selon le chancelier Olaf Scholz, cela impliquerait la participation de soldats allemands pour former à l'utilisation de ces armes.

Or, non seulement les officiers allemands espionnés évoquent en détail la manière dont ces missiles pourraient être utilisés par les forces ukrainiennes, mais [...] Lire la suite