Equipe de France: Youssouf Fofana, le grand gagnant du rassemblement

Comme un symbole, il a endossé le costume du sauveur. Celui qui a surgi dans cette nuit grecque pour permettre aux Bleus d'éviter une défaite embarrassante. Si l’équipe de France était déjà assurée d’être tête de série pour l’Euro 2024 avant cette ultime journée, Youssouf Fofana a permis aux vice-champions du monde en titre de finir ces qualifications en étant invaincus sur une frappe lumineuse à la 74e minute ce mardi soir à Athènes (2-2). Un but, son deuxième en deux matchs après avoir déjà fait trembler les filets lors de la démonstration face à Gibraltar samedi (14-0), qui vient conclure un rassemblement extrêmement positif pour le milieu monégasque.

>> Revivez Grèce-France (2-2)

Le joueur de 24 ans, qui avait jusqu’ici été titularisé à seulement deux reprises en 14 sélections, a marqué beaucoup de points sur cette trêve internationale. Comme le malheur des uns fait le bonheur des autres, il a su profiter du boulevard laissé par les absences d’Aurélien Tchouaméni, Eduardo Camavinga et Warren Zaïre-Emery, tous les trois blessés avant ou pendant ce rassemblement, pour faire fructifier son temps de jeu de la meilleure des manières.

"Même s’il y a des absents, il y a une très forte concurrence. Je ne pourrai pas tous les prendre, donc quand ils ont la possibilité, comme c’est le cas avec Youssouf, avec son but et de bonnes choses… Ça passera par là", a commenté Didier Deschamps en conférence de presse ce mardi soir. "Ce stage-là était important aussi, au-delà d’assurer notre place de tête de série, pour pouvoir aguerrir certains joueurs."

"Je voulais montrer que je peux être dans cette liste"

Après l’avoir fait jouer 70 minutes samedi contre Gibraltar, le sélectionneur lui a donc de nouveau fait confiance ce mardi soir. À raison, tant l’ancien Strasbourgeois, qui a fait de nombreuses différences malgré un peu de déchet, s’est montré à son aise sur la pelouse de l’OPAP Arena d’Athènes, habituel antre de l’AEK.

"Je voulais montrer que je peux être dans cette liste, ça faisait pas mal de temps que je venais et que je n'avais pas beaucoup de temps de jeu", a indiqué le principal intéressé au micro de TF1 à l’issue de la rencontre. "L'objectif premier était de remplacer Aurélien, Cama et Warren et de garder cette exigence au milieu de terrain."

Avec une première sélection en septembre 2022, Fofana n’avait disputé que deux matchs sous le maillot frappé du coq avant de s’envoler pour le Qatar pour disputer la Coupe du monde. S’il a su s’adapter rapidement au niveau international, avec six matchs disputés lors du Mondial (227 minutes au total), il a désormais eu le temps de prendre ses marques.

Très apprécié au sein du groupe

"Quand on vient d'arriver en équipe de France, on veut bien faire, on cherche à faire simple", a-t-il poursuivi sur TF1 ce mardi soir. "Mais passer du temps avec les autres joueurs m'a permis de me relâcher, de me mettre en confiance."

Au sein de l’équipe de France, il est particulièrement apprécié par le staff et ses coéquipiers. Lors des repas, il est d’ailleurs souvent assis à côté de Kylian Mbappé, le capitaine, comme on peut le voir sur certaines vidéos partagées par la FFF. Fofana a aussi échangé avec Griezmann lorsque le quatrième meilleur buteur de l’histoire des Bleus a débuté sa reconversion (réussie) dans l’entrejeu.

Sur les tablettes du PSG, de la Juventus et de Manchester United

Sur le terrain, ses qualités ne sont pas passées inaperçues. Comme révélé par RMC Sport il y a quelques jours, Fofana est en effet convoité par plusieurs grands clubs européens. Taulier de Monaco, avec qui il est sous contrat jusqu’en juin 2025, il est notamment observé par la Juventus Turin, qui se déplace systématiquement aux rencontres des Monégasques depuis plusieurs semaines.

Le PSG est aussi toujours attentif à l’évolution du milieu de terrain, né dans la capitale, tandis que Manchester United, qui a fait une proposition de prêt avec option d'achat à l’ASM dans les derniers jours du mercato d'été, continue de la surveiller. Ce ne sont pas les deux prestations de Fofana sous le maillot bleu qui vont calmer leurs ardeurs.

Article original publié sur RMC Sport