Publicité

Equipe de France: Henry se réjouit pour Zaïre-Emery après sa convocation (et félicite ses parents)

Icon Sport

C’est son heure. A seulement 17 ans, Warren Zaïre-Emery a été appelé pour la première fois ce jeudi par Didier Deschamps, pour les matchs de qualification à l’Euro 2024 contre Gibraltar (18 novembre) et en Grèce (21 novembre).

Phénomène de précocité, le milieu de terrain régale depuis le début de la saison par son intelligence de jeu, ses qualités techniques et ses capacités athlétiques au-dessus de la moyenne, au point de s’être imposé au PSG sous les ordres de Luis Enrique. Il avait également été promu capitaine des Espoirs par Thierry Henry, qui va devoir apprendre à se passer de lui. Même si l’ancien attaquant d’Arsenal et des Bleus se dit évidemment ravi pour le Parisien.

"Je tire un coup de chapeau aux parents"

"On est là pour l'équipe de France A quelque part. Le plus important est de gagner, j'attache énormément d'importance à ça. Mais à l'arrivée le but c'est que Warren monte et reste. J'espère qu'il me dira quand même bonjour à Clairefontaine (sourire). J'avais un énorme sourire (quand Deschamps l'a prévenu, ndlr). Warren le mérite par rapport à ce qu'il fait sur le terrain, son éducation, comment il se comporte", a commenté Henry au micro de la chaîne L’Equipe.

"Je pourrais en parler pendant des heures. Je tire un coup de chapeau aux parents. On dit parfois que certains jeunes ne sont pas bien entourés. Il est très bien entouré. Je peux parler de nos matchs contre la Bosnie et Chypre, il passait ses épreuves du bac entre ces deux matchs. Qui fait ça à cet âge ? Il est sur le terrain l'un des meilleurs joueurs du PSG et il fait ça en même temps. Bravo ! Je suis content pour lui. Bravo aussi aux parents ! Ils ont éduqué un drôle de bonhomme", a salué Henry.

Avant Clairefontaine, Zaïre-Emery aura un dernier rendez-vous à négocier avec le PSG. Ce sera ce samedi à Reims (17h) pour le compte de la 12e journée de Ligue 1.

Article original publié sur RMC Sport