Publicité

Equipe de France Espoirs: les raisons d’une nouvelle désillusion selon Lucas Chevalier

Equipe de France Espoirs: les raisons d’une nouvelle désillusion selon Lucas Chevalier

Encore raté. En attente d’un titre au championnat d’Europe Espoirs depuis 1998, la France devra encore patienter. Dimanche soir, dans un stade quasi vide à Cluj, en Roumanie, les Bleuets ont à nouveau déchanté. Après une première période prometteuse face à l’Ukraine, les joueurs de Sylvain Ripoll ont déjoué, s’inclinant 3-1 en quart de finale de l'Euro Espoirs. Une nouvelle désillusion pour l’équipe de France qui visait le dernier carré. "Je suis déçu parce qu'il y avait la place, soupire le gardien de but tricolore Lucas Chevalier. C'était du 'one-shot', où il faut être bons, au bon moment. Il y a eu des faits de matches où ça ne tournait pas pour nous: le poteau de Bradley (Barcola) à 1-1, le pénalty, le 2e but qu'on prend juste avant la mi-temps sur une erreur d'alignement, notre but hors-jeu: il n'y avait rien pour nous."

"On est très talentueux, mais…"

Mais la malchance n’explique pas tout. "On est très talentueux, mais il y a certains points où on pèche et on n'arrive pas à compenser, appuie le portier lillois. Au vue de la situation dans leur pays, peut-être avaient-ils plus la rage que nous. C'était une équipe combative. Nous aussi, on l'a été mais peut-être moins qu'eux."

Les Bleuets ont aussi manqué de tranchant sur les phases offensives : "On avait, je pense, plus le ballon qu'eux mais ça n’apportait pas assez d'occasions, confirme le capitaine Maxence Caqueret. On a péché dans ce domaine-là, on n'a pas su se créer des occasions comme on a l'habitude de le faire. On ne peut être que déçus. C'est dommage car c'était un vrai objectif de passer mais on a fauté. Donc, on prend nos responsabilités." Il n’y a pas d’autre choix.

Article original publié sur RMC Sport