Publicité

Emmanuel Macron au secours d’Amélie Oudéa-Castéra après ses propos sur les enseignants

Amélie Oudéa-Castéra a été soutenue par Emmanuel Macron, ce mardi.  - Credit:BENOIT TESSIER / X07241 / REUTERS
Amélie Oudéa-Castéra a été soutenue par Emmanuel Macron, ce mardi. - Credit:BENOIT TESSIER / X07241 / REUTERS

Lors de sa conférence de presse, mardi 16 janvier, Emmanuel Macron a tenté d'éteindre un incendie allumé par Amélie Oudéa-Castéra, quelques heures seulement après sa nomination au ministère de l'Éducation, et mettant à mal la macronie. Celle qui est également ministre des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques a pris pour cible les enseignants, expliquant qu'elle avait dû placer ses enfants dans une école privée pour éviter « le paquet d'heures pas sérieusement remplacées dans le public ».

Pour le président de la République, « AOC » a eu un « propos maladroit », mais « elle a eu raison de s'excuser », a-t-il estimé, assurant qu'il « n'y a pas de conflit entre les deux écoles » et que « la France, la République est forte de tous ces systèmes ».

S'attaquer aux heures non remplacées

Sans citer nommément sa ministre, le chef de l'État a indiqué que « le choix de l'école où l'on met ses enfants est un choix privé. On n'a pas à juger les gens, leur faire des procès là-dessus et ensuite, on doit tout faire pour qu'on ait une école publique qui soit aux meilleurs standards et qui soit forte, et une école privée sous contrat qui soit la plus forte possible et qui respecte parfaitement les règles de la République ».

Emmanuel Macron a également assuré qu'il allait « continuer à s'attaquer avec force » aux heures non remplacées dans l'enseignement, afin que « tout élève ait bien un professeur pour chaque heure de cours qui est prévue ».

À LIRE AUSSI Amélie Oudéa-Ca [...] Lire la suite