Publicité

Procès pour fraude de Donald Trump : sauvé par le gong ?

Donald Trump a, en théorie, assez de liquidités pour régler une caution de 175 millions de dollars.  - Credit:John Angelillo/UPI/Shutterstock
Donald Trump a, en théorie, assez de liquidités pour régler une caution de 175 millions de dollars. - Credit:John Angelillo/UPI/Shutterstock

Sauvé par le gong ? L'ancien président a bénéficié d'un jugement inattendu par une cour d'appel de New York, ce mardi. Il n'est pas tiré d'affaire après sa condamnation à une gigantesque amende pour fraude, mais il devrait pouvoir commencer par régler dans les dix jours une caution finalement réduite de 454 millions à 175 millions de dollars. Explications.

De quel procès s'agit-il ?

D'une affaire au civil pour fraude, lancée par la procureure générale de New York, Letitia James. Le 16 février, après deux mois et demi de procès, le juge Engoron a conclu que Donald Trump avait délibérément augmenté la valeur nette de ses biens de 3,6 milliards de dollars auprès des banques, assureurs et autres institutions pour obtenir des prêts plus favorables. L'amende avait été fixée à 355 millions de dollars, somme correspondant aux intérêts qu'il n'a pas payés en mentant à ses créditeurs et aux profits tirés des ventes de deux biens immobiliers, plus les intérêts, soit 454 millions de dollars au total (428 millions d'euros).

À LIRE AUSSI États-Unis : Donald Trump condamné à 355 millions de dollars d'amende pour fraudes financièresL'ancien président devait régler sa caution lundi, sans quoi Letitia James avait prévenu qu'elle saisirait ses biens. Mais, à la dernière minute, une cour d'appel de New York lui a accordé un délai supplémentaire de dix jours. Elle a aussi statué qu'il ne devait régler qu'une caution de 175 millions de dollars (161,5 millions d'euros). Cela n'annu [...] Lire la suite