Publicité

Emmanuel Macron a rendu hommage à Roubaix aux trois policiers tués

POLICIERS TUÉS - Après l’émotion, le recueillement. Emmanuel Macron a présidé ce jeudi 25 mai à Roubaix (Nord) un hommage aux trois policiers tués dimanche en intervention, dans une collision avec un véhicule roulant à contresens, dont le conducteur était fortement alcoolisé et positif au cannabis.

À la mi-journée, il a rencontré les familles et les collègues de ces trois jeunes policiers accompagné de son épouse Brigitte Macron. Les trois policiers, Paul Medeiros et Steven Greblac, 25 ans, et Manon Raux, 24 ans, ont été élevés au grade de chevalier de la Légion d’honneur.

Leur cercueil recouvert du drapeau tricolore sont entrés dans la cour de l’école de police de Roubaix avant que le chef de l’État ne prononce un court discours pour leur rendre hommage. Il a, à cette occasion, dénoncé « les comportements qui tuent ». « Parler d’eux devient nécessaire pour rendre hommage à leur destin », a-t-il déclaré en retraçant rapidement leur parcours.

Les enfants des policiers, pupilles de la Nation

« À la vue de vos trois cercueils, n’existe que la sidération devant l’injustice et l’absurde », a poursuivi le Président.

« Chère Stecy, nous pensons à vous et à l’enfant qui va naître et qui sera pupille de la Nation. Nous veillerons sur vous », a promis Emmanuel Macron en s’adressant à la compagne de Paul Medeiros. Il a également annoncé que Robin, le très jeune fils de Steven Greblac sera pupille de la Nation.

Au moment de conclure son discours et avant d’apposer les insignes de la légion d’honneur sur les cercueils, le chef de l’État a annoncé que les policiers étaient élevés à un grade supérieur.

La cérémonie s’est achevée par une minute de silence et la Marseillaise jouée dans une grande émotion.

L’hommage de la police à trois des siens

Sur Twitter, la police nationale du Nord a par ailleurs publié ce jeudi des hommages pour chacun d’eux. « Après avoir réussi brillamment les tests de sélection pour intégrer la brigade équestre, tu t’apprêtais à conjuguer passion et travail. Manon, à jamais dans nos mémoires », est-il écrit dans l’un des tweets.

center>

Les faits remontent à dimanche matin, quand une Alfa Romeo circulant à contresens sur la RD 700, à la hauteur de Villeneuve-d’Ascq, a percuté la voiture de police qui transportait, outre les trois jeunes policiers, une adolescente de 16 ans qu’ils emmenaient voir un médecin après des violences qu’elle avait dénoncées dans la nuit. La jeune fille a été gravement blessée dans l’accident.

Le conducteur de l’Alfa Romeo, âgé de 24 ans, est décédé. Son passager de 23 ans a été grièvement blessé.

À voir également sur Le HuffPost :

L’hommage d’Emmanuel Macron à l’infirmière et aux policiers tués

Policiers tués dans le Nord : la procureure de Lille fait le point sur l’enquête