Publicité

Deux militantes écologistes aspergent de soupe « Le Printemps » de Claude Monet

Le Printemps de Claude Monet a été couvert de soupe par deux membres du collectif Riposte alimentaire, au musée des Beaux-Arts de Lyon, ce samedi 10 février.  - Credit:Capture d'écran
Le Printemps de Claude Monet a été couvert de soupe par deux membres du collectif Riposte alimentaire, au musée des Beaux-Arts de Lyon, ce samedi 10 février. - Credit:Capture d'écran

Deux semaines après La Joconde, aspergée de soupe au musée du Louvre le 28 janvier dernier, les militants écologistes en remettent une couche. Ce samedi 10 février, c'est Le Printemps de Claude Monet qui a été couvert de soupe par deux membres du collectif Riposte alimentaire, au musée des Beaux-Arts de Lyon.

« Ce Printemps sera le seul qui nous restera si nous ne réagissons pas. Que vont peindre nos futurs artistes ? À quoi rêverons-nous s'il n'y a plus de printemps ? » ont scandé les deux militantes, comme le rapporte le collectif sur le réseau social X (ex-Twitter). Et de poursuivre : « L'art est le plus bel hommage à la vie. Nous l'aimons. Mais nos futurs artistes n'auront plus rien à peindre sur une planète brûlée. Ils et elles ne rêveront plus, dans un monde aux multiples conflits. »

Pour soutenir financièrement la #RésistanceCivile : https://t.co/Ro1ApfcWPi

Pour en savoir plus sur #RiposteAlimentaire, inscris toi à une réunion publique : https://t.co/UmMDAYPtKy
[8]

— Riposte Alimentaire (@riposte_alim) February 10, 2024

Ainsi, Riposte alimentaire réclame « l'intégration de l'alimentation dans le régime général de la Sécurité sociale » – une revendication inspirée du collectif Sécurité sociale de l'alimentation – et appelle à « soutenir financièrement la résistance civile ». De son côté, le musée des Beaux-Arts de Lyon a annoncé, dans un communiqué, le dépôt d'une plainte pour « acte de vandalisme ».

À LIRE AUSSI Tableaux vandalisés : à Paris, des [...] Lire la suite