Publicité

Deschamps et Benzema : le dialogue de sourds

Depuis l'arrivée de Didier Deschamps à la tête de la sélection tricolore, sa relation avec Karim Benzema a été faite de hauts et surtout de bas. (Photo by FRANCK FIFE / AFP)  - Credit:FRANCK FIFE / AFP
Depuis l'arrivée de Didier Deschamps à la tête de la sélection tricolore, sa relation avec Karim Benzema a été faite de hauts et surtout de bas. (Photo by FRANCK FIFE / AFP) - Credit:FRANCK FIFE / AFP

On se croirait revenu trois ans en arrière, à une époque où Didier Deschamps ne retenait pas Karim Benzema dans ses listes et que chaque question sur l'absence de l'attaquant madrilène l'irritait au plus haut point. Après être revenu en Équipe de France lors de l'Euro 2021 et avoir remporté la dernière Ligue des nations, le Ballon d'or avait manqué la Coupe du monde au Qatar pour une blessure à la cuisse, détectée la veille du tournoi. Et c'est justement là où la fracture est intervenue entre les deux hommes : Deschamps estimait que son buteur n'aurait pas été rétabli à temps pour la phase à élimination directe tandis que Benzema est persuadé qu'il aurait pu aider les Bleus à conserver leur titre.

« Un sujet qui est clos » pour Deschamps

Depuis bientôt trois mois et la finale perdue de la Coupe du monde contre l'Argentine, le numéro 9 du Real Madrid invective le sélectionneur. Dernier épisode en date, une déclaration sur les réseaux sociaux (« Mais quelle audace », avec un émoji de clown), où Karim Benzema n'avait pas manqué de signifier son étonnement à propos d'une communication de Deschamps sur les conditions de son départ du Qatar en novembre dernier. Juste après le Mondial d'ailleurs, l'ancien attaquant de l'OL avait affirmé qu'il prenait sa retraite internationale. « J'ai fait les efforts et les erreurs qu'il fallait pour être là où je suis aujourd'hui et j'en suis fier ! J'ai écrit mon histoire, et la nôtre prend fin. »

 

15 - Karim Benzema avec l [...] Lire la suite