Publicité

Dakar en liesse après la libération d’Ousmane Sonko et de Bassirou Diomaye Faye

Des milliers de Dakarois sont descendus spontanément dans les rues de la capitale à la suite des rumeurs de libération des deux opposants.  - Credit:Clémence Cluzel
Des milliers de Dakarois sont descendus spontanément dans les rues de la capitale à la suite des rumeurs de libération des deux opposants. - Credit:Clémence Cluzel

L'annonce est tombée aux alentours de 22 heures, jeudi soir. « Sonko et Diomaye vont sortir de prison, d'une minute à l'autre. Avant minuit, ils vont humer l'air de la liberté », tweetait Madiambal Diagne, journaliste proche du président Macky Sall. La veille, il avait déjà annoncé la libération des deux opposants politiques, membres du parti dissous Pastef-Les Patriotes (Patriotes africains du Sénégal pour le travail, l'éthique et la fraternité). Malgré cette première prédiction qui n'avait pas été avérée, la nouvelle s'est aussitôt répandue comme une traînée de poudre.

Une foule impressionnante de militants comme de sympathisants s'était ainsi massée devant la prison du Cap Manuel pour accueillir les deux hommes politiques, emprisonnés depuis plus de sept mois pour Ousmane Sonko et presque un an pour Bassirou Diomaye Faye. Leur libération, 10 jours avant la tenue de l'élection présidentielle prévue le 24 mars, intervient à la suite de l'adoption par l'Assemblée nationale, le mois dernier, d'une loi d'amnistie, très critiquée, concernant tous les « faits se rapportant aux manifestations politiques survenues entre 2021 et 2024 ». Celle-ci intervenait à la demande du président Macky Sall dans une volonté de décrisper la vive tension qui régnait dans le pays depuis la décision du chef de l'État de reporter l'élection présidentielle, initialement prévue le 25 février.

Dans différents quartiers de la capitale, les chants résonnent, des cris de joie fusent, des p [...] Lire la suite