Publicité

Gabriel Attal prononcera son discours de politique générale le 30 janvier

Gabriel Attal ne devrait pas se plier au vote de confiance à l'Assemblée malgré les suppliques de la gauche.  - Credit:BENOIT TESSIER / X07241 / REUTERS
Gabriel Attal ne devrait pas se plier au vote de confiance à l'Assemblée malgré les suppliques de la gauche. - Credit:BENOIT TESSIER / X07241 / REUTERS

Lors d'une séance de questions au gouvernement, le nouveau Premier ministre, Gabriel Attal, a expliqué à l'Assemblée nationale, mardi 16 janvier, envisager de faire sa première déclaration de politique générale le 30 janvier prochain, relaie BFMTV. Un discours qu'il souhaite faire après avoir reçu « l'ensemble des groupes politiques représentés au Parlement » et les « forces syndicales » ainsi que « les associations d'élus locaux ».

« J'ai proposé à la présidente de l'Assemblée nationale qu'en conséquence, cette déclaration de politique générale puisse se tenir le 30 janvier prochain dans cet hémicycle », a déclaré Gabriel Attal. Un timing qui correspond à la décision très attendue du Conseil constitutionnel sur la validité de la loi immigration. Les Sages devront statuer sur certains articles contestés le 25 janvier prochain.

Pas de vote de confiance

Alors que la gauche lui avait demandé, à l'instar de Jean-Luc Mélenchon, Louis Boyard ou Fabien Roussel, de se soumettre au vote des parlementaires, le nouveau Premier ministre aurait tranché la question, avant même sa déclaration de politique générale. Non, Gabriel Attal ne se soumettra pas à un vote de confiance à l'Assemblée, révèle Le Parisien, qui précise qu'il aurait fait part de sa décision à certains cadres de l'exécutif ce mardi 16 janvier au matin, à Matignon.

À LIRE AUSSI Attal à Macron : « C'est quoi, la feuille de route ? »

Le vote de confiance n'est pas obligatoire, mais il est d'usage sous la Ve Rép [...] Lire la suite