Publicité

Crues : l’alerte orange levée dans 4 départements de la façade atlantique

L'estuaire de la Gironde et la confluence entre la Nive et l'Adour sont particulièrement à surveiller, selon Météo-France.  - Credit:FRANCOIS GREUEZ/SIPA / SIPA / FRANCOIS GREUEZ/SIPA
L'estuaire de la Gironde et la confluence entre la Nive et l'Adour sont particulièrement à surveiller, selon Météo-France. - Credit:FRANCOIS GREUEZ/SIPA / SIPA / FRANCOIS GREUEZ/SIPA

Si la pluie est toujours au rendez-vous dans le Sud-Ouest, le risque de crues, de vagues-submersion et de vents violents s'éloigne. L'alerte orange aux crues a été levée par Météo-France, ce lundi 12 février au matin. Ainsi, quatre départements de la façade atlantique sont passés en vigilance jaune – la Charente-Maritime, la Gironde, les Landes et les Pyrénées-Atlantiques.

« Sur l'Ouest, le Nord et le Nord-Est, les décrues lentes se poursuivent. Les coefficients de marée baissent, mais restent élevés jusqu'au milieu de la semaine, sans toutefois provoquer de hausses des niveaux des cours d'eau sous influence maritime », est-il précisé sur le site Vigicrues. Par ailleurs, « un bref coup de vent » ainsi que des averses sont attendus dans l'après-midi, le long des Pyrénées. D'après les prévisions de l'agence, la situation devrait s'améliorer après 18 heures.

Ces intempéries, associées à de forts coefficients de marée, peuvent toutefois occasionner des débordements ponctuels, notamment à la confluence de l'Adour et de la Nive.

Débordements en Gironde

La vigilance reste de mise. En Gironde, des débordements sur le pourtour du bassin d'Arcachon ont déjà été observés, notamment à Arès. Le rez-de-chaussée de l'hôpital privé Wallerstein a été inondé, obligeant l'évacuation d'une quinzaine de patients. Le plan blanc a également été déclenché.

L'estuaire de la Gironde et la confluence entre la Nive et l'Adour dans les Pyrénées-Atlantiques sont particulièrement à surveille [...] Lire la suite