Publicité

Cristiano Ronaldo fait face à un procès à un milliard pour avoir fait la promotion d'une société de cryptomonnaie

Financement du terrorisme, blanchiment d'argent, mépris délibéré de la loi, fraudes, conflits d'intérêt et vente de titres non enregistrés. Binance, la plateforme leader sur les cryptos, ne cesse de cumuler les chefs d'accusations ces derniers jours dans le cadre d'un immense procès aux Etats-Unis qui plonge l'entreprise en partenariat avec CR7 dans la tourmente.

Egérie de Binance, Cristiano Ronaldo fait face à un recours collectif déposé par plusieurs plaigants, devant le tribunal de Floride, lundi 27 novembre. Ces derniers l'accusent d'avoir fait la promotion de la plateforme à l'internationale en sachant que cette dernière vendait des titres non-enregistrés et de leur avoir ainsi fait subir d'importantes pertes financières, par son influence. Des dommages et intérêts d'un montant de 1 milliard de dollars (910 millions d'euros) sont réclamés.

Des NFT "CR7" et des pubs pour l'entreprise

Le joueur aux 850 millions de followers est ambassadeur du géant des cryptomonnaies depuis juin 2022. Il a crée, en collaboration avec la marque, une collection de NFT (jetons non fongibles) marquée de ses initiales CR7. Une initiative qui viserait à récompenser les fans "pour toutes les années de soutien", tout en promettant aux investisseurs potentiels de "changer le monde des NFT et faire passer le football au niveau supérieur", comme présenté dans un spot publicitaire diffusé sur les réseaux sociaux de l'entreprise.

"Les célébrités doivent divulguer au public combien elles sont payées, et par qui, pour faire ce travail de promotion", avait déclaré le président du Trésor américaine, Gary Gensler, qui accuse Binance de multiples malversations financières.

Enregistrée aux îles Caïmans, la plus grande bourse de crypto-monnaie au monde a vu "une augmentation de 500% des recherches" la concernant depuis sa collaboration avec le quintuple Ballon d'Or, indiquent les plaignants qui ont vu, de leur côté, leurs finances chuter drastiquement depuis leur investissement en bourse chez Binance. En un an, le NFT le moins cher de la collection CR7 est passé de 77 $ à désormais presque 1 $.

Le recours collectif qui vise le joueur de 38 ans a été déposé une semaine après que le ministère américain de la Justice a demandé à l'entreprise de payer une amende de 4,3 milliards de dollars (3,9 milliards d'euros). Le PDG du géant des cryptomonnaies, Changpeng Zhao, a plaidé coupable, ce mardi, de violation des lois américaines contre le blanchiment.

Article original publié sur RMC Sport