Publicité

La Cour internationale de justice ordonne à Israël d’empêcher tout acte de « génocide » à Gaza

Un soldat israélien près de Gaza, le 24 janvier 2024.  - Credit:Xinhua / Xinhua/ABACA
Un soldat israélien près de Gaza, le 24 janvier 2024. - Credit:Xinhua / Xinhua/ABACA

Vendredi 26 janvier, la plus haute juridiction de l'ONU a appelé Israël à faire tout son possible pour empêcher tout acte de génocide dans la bande de Gaza, en rendant une décision très attendue.

Israël doit tout faire pour « empêcher la commission de tous actes entrant dans le champ d'application » de la Convention sur le génocide, a déclaré la Cour internationale de justice (CIJ), qui siège à La Haye, sans évoquer pour autant un cessez-le-feu.

L'Afrique du Sud a salué une « victoire décisive pour l'État de droit international et une étape importante dans la quête de justice pour le peuple palestinien », à l'issue de l'audience de la CIJ à La Haye. L'Espagne, très critique à l'égard d'Israël, a, par le biais de son Premier ministre Pablo Sanchez, également salué la décision de la CIJ en demandant « aux parties d'appliquer les mesures provisoires qu'elle a décrétées ».

Le ministère des Affaires étrangères, dans son communiqué, estime que la Cour « a déterminé que les actions d'Israël à Gaza sont plausiblement génocidaires et a indiqué des mesures provisoires sur cette base », la remerciant « pour sa décision rapide ».

À LIRE AUSSI Israël accusé de génocide : un dossier aussi vide sur la forme que sur le fond

Des « mesures immédiates et efficaces » à Gaza

Si, en s'appuyant sur des ordonnances d'urgence, la Cour ne s'est pas prononcée sur la notion brute de génocide, et n'a en rien tranché quant à la définition des événements en cours au Proche-Orient, elle a, en [...] Lire la suite