Publicité

Coupe du monde U17: "Je fais du trashtalk", l'astuce du gardien allemand pour les tirs au but contre la France

Au bout d'une séance de tirs au buts contre l'Allemagne, la France s'est incliné 4-3 (2-2 dans le temps réglementaire) en finale de Coupe du monde U17 samedi, et peut nourrir de sérieux regrets d'échouer sur la dernière marche d'un tournoi maîtrisé.

Et si, après les trois tirs au but français ratés, on estimait du côté du directeur technique de la FFF qu'il était nécessaire d'accompagner la gestion émotionnelle des Bleuets, chez les Allemands on se réjouit forcément de la prestation du portier de la Mannschaft, Konstantin Heide, principal acteur de la séance de penalties. Interrogé par le média BILD samedi après l'exploit, ce dernier a révélé les techniques utilisées pour faire craquer les Français.

L'arme psychologique du trashtalk

Humble et reservé en dehors du terrain, le jeune gardien de 17 ans a une astuce qui dénote avec son caractère: "Je fais du trashtalk lors des tirs au but – et souvent aussi à l’entraînement. Je pense que j'ai enervé quelques joueurs avec ça", glisse Heide au quotidien allemand avant d'admettre que cette technique le laisse "toujours un peu désolé". "Mais si ça marche, je le fais", conclut-il.

"Je n'ai pas travaillé cette séance de tirs au but. Depuis que nous sommes ici, en Indonésie, nous les avons travaillés qu'une seule fois", a déclaré en zone mixte, le gardien de 17 ans, sous contrat avec le club de troisième division allemande, SpVgg Unterhaching

Déjà auteur de deux arrêts salvateurs lors de la séance de tirs au but en demi-finale contre l’Argentine, Heide a toutefois tenu à ne pas se présenter comme un spécialiste de l'exercice. En précisant qu'il était sorti victorieux, à deux reprises, de ces séances surtout grâce au travail méticuleux réalisé par le staff technique: "Notre entraîneur des gardiens, Nico Stremlau, a noté pour moi à quel endroit les joueurs français allaient tirer. C'est lui le champion! Je n'ai fait que ce qu'il avait noté", a indiqué modestement le portier de la Mannschaft.

"Nous leur avons expliqué quelles pensées doivent vous venir à l'esprit"

"Avant les tirs au but en finale, j’ai juste fait prendre conscience à l’équipe que nous étions les vainqueurs mérités", a révélé l'entraîneur de l'équipe nationale, Christian Wück.

S'il a lui aussi déclaré ne pas avoir travaillé plus que ça les séances de tirs au but lors de cette Coupe du monde, le sélectionneur allemand, Christian Wück, a tout de même révélé que l'exercice avait été l'un des chantiers sur lesquels le staff s'était concentré cet été: "Nous avons déjà organisé un atelier sur les tirs au but à l'Euro où l'entraîneur des gardiens, les entraîneurs adjoints et le psychologue ont participé". Avant de préciser : "Nous avons expliqué aux joueurs ce qui est important dans ces moments-là, quelles pensées doivent vous venir à l'esprit et lesquelles ne doivent pas vous venir en tête."

Article original publié sur RMC Sport