Publicité

Coupe du monde de rugby: du changement pour les hymnes, le chant en canon abandonné

World Rugby a pris en compte les vives critiques émises lors de la première journée de la phase de groupes de la Coupe du monde. Alors que l’interprétation des hymnes par des chorales d’enfants avant les matchs a suscité un tollé lors des premiers jours de compétition, l’organisation du Mondial a décidé d’agir.

Comme rapporté par L’Équipe, une information confirmée par RMC Sport, les hymnes nationaux chantés par les enfants vont être réarrangés et réorchestrés. L’objectif est d’éliminer l’effet chant en canon qui a déplu à tant de spectateurs et téléspectateurs, ces derniers regrettant un manque d’harmonie entre les joueurs, le public et la chorale. Le tempo va également être changé afin de donner plus d'intensité à l'hymne.

Les hymnes chantés par les enfants vont donc être modifés pour éviter les mauvais effets de la première journée, et ainsi mettre fin à la polémique. Une polémique qui est remontée très haut jusqu'au bureau de la ministre des Sports, qui a consulté ces dernières heures l'ensemble des parties prenantes.

Les fédérations auront le choix entre deux versions

Autre décision de la World Rugby: laisser chaque fédération choisir l’hymne qu’elle souhaite entendre retentir avant chaque rencontre. Soit elles pourront opter pour la version (modifiée) chantée par les enfants, soit elles préféreront un retour à l’hymne "classique".

"France 2023 essaie de trouver une solution intermédiaire mais en l'état, la Marseillaise en canon, ce n'était pas idéal et ça a fait une cacophonie qui n'était pas adaptée. Ils essaient de trouver une solution, sachant qu'il y a eu des hymnes où ça s'est très bien passé", a fait savoir à l'AFP une source proche des instances du rugby. "Il y a eu un travail de réarrangement en supprimant le canon ce qui permet de proposer une nouvelle version, a appris l'AFP de source proche de l'exécutif. Il faut trouver un équilibre entre des hymnes chantés avec la force du rugby et ne pas désespérer des gamins qui ont travaillé dur sur le sujet."

Une réunion a eu lieu lundi entre France 2023, World Rugby et le ministère des Sports au sujet de ces fameux hymnes. Comme indiqué par RMC Sport, France 2023 réfléchissait à une solution qui plaise à tout le monde: une alternative qui ne déçoive pas les enfants (à qui on promettait de chanter devant des dizaines de milliers de spectateurs)... et qui satisfasse aussi le public. Ce dernier sera fixé dès ce jeudi, avec la rencontre France-Uruguay en ouverture de cette deuxième journée (21h).

Article original publié sur RMC Sport