Publicité

Corée du Sud: l’ancien Bordelais Hwang Ui-Jo exclu de la sélection pour une sextape

Corée du Sud: l’ancien Bordelais Hwang Ui-Jo exclu de la sélection pour une sextape

Hwang Ui-Jo (31 ans, 60 sélections, 18 buts) au cœur d’une grosse polémique en Corée du Sud. L’ancien attaquant de Bordeaux (2019-2022), actuellement prêté par Nottingham Forest à Norwich, a été exclu de sa sélection jusqu’à nouvelle ordre pour une affaire de sextape illégale.

Une enquête judiciaire en cours

Le joueur fait l’objet d’une enquête judiciaire après les accusations d’une de ses anciennes partenaires formulées en juin dernier. Elle avait indiqué sur Instagram avoir été filmée sans son consentement par Hwang Ui-Jo pendant leurs ébats.

Hwang avait riposté en portant plainte pour chantage et diffamation. Son avocat avait, pour sa part, plaidé le vol du téléphone de son client quand il évoluait avec l’Olympiacos (2022). Le joueur a été interrogé par les enquêteurs fin novembre.

"Nous avons décidé de ne pas sélectionner Hwang Ui-jo pour l'équipe nationale jusqu'à ce qu'une conclusion claire soit tirée sur les faits", a indiqué le comité d'éthique de la Fédération coréenne de football dans un communiqué.

"Considérant le fait que le joueur fait l'objet d'une enquête en tant que suspect, il lui est difficile de mener à bien les activités normales de l'équipe nationale", a confirmé Lee Youn-nam, chef du comité d'éthique. "Les fans de football ont de grandes attentes à l'égard de l'équipe nationale, c'est pourquoi nous avons jugé inapproprié de sélectionner Hwang Ui-jo pour l'équipe nationale."

"Je comprends parfaitement la situation actuelle et je respecterai la décision de la Fédération coréenne de football", a ajouté le sélectionneur Jurgen Klinsmann. Ce dernier pourrait devoir se passer de son attaquant lors de la Coupe d'Asie qui débutera le 12 janvier au Qatar.

Article original publié sur RMC Sport