Publicité

Conférence de presse d’Emmanuel Macron : des critiques venues de la droite et de la gauche

Emmanuel Macron a essuyé des critiques venant de la droite et de la gauche.  - Credit:CHRISTIAN HARTMANN / X90079 / REUTERS
Emmanuel Macron a essuyé des critiques venant de la droite et de la gauche. - Credit:CHRISTIAN HARTMANN / X90079 / REUTERS

Alors qu'Emmanuel Macron s'adressait aux Français depuis l'Élysée, ce mardi 16 janvier, annonçant une myriade de mesures, les réactions de ses adversaires politiques ne se sont pas fait attendre.

Elles sont tombées dès les premières minutes de son allocution. « Pour que la France reste la France », a assuré le président de la République au début de sa prise de parole. Une formule qui était le slogan d'Éric Zemmour lors de la présidentielle de 2022. « Macron cite ce soir Zemmour. L'extrême droite au plus haut niveau de l'État », écrit Thomas Porte, député La France insoumise (LFI) de Seine-Saint-Denis. « Ce soir, le saint patron de la bourgeoisie a parlé. Il promet du sang et des larmes pour le peuple. Pour le patronat et les riches, c'est champagne : chasse aux chômeurs, congés parentaux diminués, les normes sacrifiées au nom du dogme du profit », a-t-il également écrit.

Ce soir le saint patron de la bourgeoisie a parlé. Il promet du sang et des larmes pour le peuple. Pour le patronat et les riches c’est champagne : chasse aux chômeurs. congés parentaux diminués, les normes sacrifiées au nom du dogme du profit. #macron20h

— Thomas Portes (@Portes_Thomas) January 16, 2024

Un discours « de technocrate réactionnaire »

Mais les opposants politiques se sont surtout attaqués sur le fond des annonces faites par Emmanuel Macron. « Le non-remplacement des professeurs ne s'explique pas par les temps de formation de ces derniers. Ni par un problème d'organisation [...] Lire la suite