Publicité

Conférence de presse d’Emmanuel Macron : la petite enfance au cœur du projet présidentiel

Emmanuel Macron a annoncé vouloir créer un nouveau « congé de naissance », mieux rémunéré, pour remplacer l’actuel congé parental.  - Credit:Jacques Witt/SIPA / SIPA / Jacques Witt/SIPA
Emmanuel Macron a annoncé vouloir créer un nouveau « congé de naissance », mieux rémunéré, pour remplacer l’actuel congé parental. - Credit:Jacques Witt/SIPA / SIPA / Jacques Witt/SIPA

La petite enfance au cœur du discours présidentiel de ce mardi 16 novembre. Avec la volonté affirmée de former le futur du pays. Emmanuel Macron a d'abord annoncé vouloir créer un nouveau « congé de naissance », mieux rémunéré, pour remplacer l'actuel congé parental.

Alors que la natalité s'effondre, dégringolant de 7 % en 2023 par rapport à 2022, le chef de l'État a assuré vouloir « permettre aux parents d'être auprès de leurs enfants pendant six mois s'ils le souhaitent », sans préciser le montant de l'indemnité. Il a aussi annoncé le lancement d'un « grand plan » de lutte contre « le fléau de l'infertilité » ayant pour objectif notre « réarmement démographique », selon ses termes.

La question de la gestion des écrans

Mais ce n'est pas tout. Le chef de l'État a aussi abordé la question des écrans, « qui trop souvent enferment là où ils devraient libérer ». Le président de la République a réuni des experts la semaine passée afin de déterminer « le bon usage des écrans pour nos enfants, dans les familles, à la maison, comme en classe » sur la base de leurs recommandations. « Car il en va de l'avenir de nos sociétés et de nos démocraties », a justifié Emmanuel Macron.

Les familles et l'école sont aussi les lieux d'éducation et d'épanouissement des enfants français. Et le travail avec les familles est « énorme », a-t-il noté. « Il faut aller au bout de ce choc des savoirs à l'école primaire », a-t-il martelé. « Je suis totalement favorable à ce qu'on apprenne [...] Lire la suite