Publicité

Conférence de presse d’Emmanuel Macron : « Le combat contre les violences faites aux femmes est une priorité »

« Depuis le premier jour de mes fonctions, le sujet des violences faites aux femmes est une priorité », a déclaré Emmanuel Macron ce mardi 16 janvier.   - Credit:Aurelien Morissard/AP/SIPA / SIPA / Aurelien Morissard/AP/SIPA
« Depuis le premier jour de mes fonctions, le sujet des violences faites aux femmes est une priorité », a déclaré Emmanuel Macron ce mardi 16 janvier. - Credit:Aurelien Morissard/AP/SIPA / SIPA / Aurelien Morissard/AP/SIPA

« Je n'ai pas attendu #MeToo pour comprendre que les violences faites aux femmes étaient un problème », a affirmé Emmanuel Macron, interrogé lors de la conférence de presse qui s'est tenue ce mardi 16 janvier sur sa défense, mercredi 20 décembre lors de l'émission C à vous, de l'acteur Gérard Depardieu après la diffusion d'un reportage dans le magazine Complément d'enquête.

«  Il y a une chose dans laquelle vous ne me verrez jamais, ce sont les chasses à l'homme. Je déteste ça », avait alors déclaré le président de la République. Gérard Depardieu est visé par deux plaintes en France pour viol et agression sexuelle, et mis en examen dans l'un des deux cas. Il réfute ces accusations.

À LIRE AUSSI Conférence de presse d'Emmanuel Macron : ce qu'il faut retenir

Ne pas oublier les principes constitutionnels

« Concernant le sujet des violences faites aux femmes, j'assume d'avoir agi depuis six ans et demi avec beaucoup de force. Mais je n'ai aucun regret d'avoir défendu la présomption d'innocence », a-t-il aussi précisé. Mais, comme il l'a lui-même rappelé en novembre 2023, à l'occasion de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, les chiffres restent inquiétants. « 244 000 victimes de violences conjugales ont été enregistrées cette année par les forces de sécurité. C'est deux fois plus qu'en 2017. Et ces chiffres traduisent bien sûr l'expression plus libre de la parole des femmes. C'est une bonne chose, mais il n'en reste pas moins [...] Lire la suite