Publicité

Colombie : la population terrorisée par les hippopotames de Pablo Escobar

Les hippopotames de Pablo Escobar représentent un réel danger pour les habitants du nord de la Colombie.  - Credit:Fernando Vergara/AP/SIPA / SIPA / Fernando Vergara/AP/SIPA
Les hippopotames de Pablo Escobar représentent un réel danger pour les habitants du nord de la Colombie. - Credit:Fernando Vergara/AP/SIPA / SIPA / Fernando Vergara/AP/SIPA

Plus de 30 ans après sa mort, Pablo Escobar fait toujours parler de lui en Colombie. Cette fois, il n'est pas question de trafic de drogue, mais d'hippopotames. Car le baron de la drogue avait importé d'Afrique, dans les années 1980, quatre individus de cette espèce, un mâle et trois femelles, pour peupler son zoo privé, au sein de son hacienda (exploitation agricole).

Depuis, les 4 mastodontes se sont reproduits : quelque 170 individus, pouvant peser jusqu'à 1,5 t, peupleraient le nord du pays. Outre le risque environnemental, les hippopotames détruisant la biodiversité locale, des sols jusqu'au cours d'eau, ces animaux s'attaquent désormais à la population colombienne, explique Vice.

« Imprévisibles et agressifs »

Si ce phénomène était, jusqu'alors, assez rare, les agressions, particulièrement dangereuses pour les habitants, se sont multipliées ces dernières années. CBS cite, notamment, l'invasion d'une cour d'école en mai dernier. Ou les attaques sur des pêcheurs, qui ont dû avoir recours à des hospitalisations, explique, de son côté,Diario de Sevilla. Rapides sur terre et excellents nageurs, les hippopotames sont devenus « imprévisibles et agressifs », explique un habitant, selon qui se cacher est devenu la seule option envisageable.

Et la menace continuerait de s'aggraver si les mammifères se reproduisent à la même vitesse : ils pourraient atteindre les 1 000 individus d'ici à 2035, selon l'Institut de recherche Humboldt.

Plusieurs solutions envisagées

Susa [...] Lire la suite