Publicité

Colère des agriculteurs : 400 km d’autoroutes bloquées dans le Sud, des blocages prévus en Île-de-France

En attendant des mesures concrètes, la mobilisation des agriculteurs va se poursuivre, ce vendredi.  - Credit:UGO AMEZ/SIPA / SIPA / UGO AMEZ/SIPA
En attendant des mesures concrètes, la mobilisation des agriculteurs va se poursuivre, ce vendredi. - Credit:UGO AMEZ/SIPA / SIPA / UGO AMEZ/SIPA

Faible rémunération, manque de reconnaissances, des charges insurmontables, fatigue excessive… Ce vendredi 26 janvier, les agriculteurs poursuivent leurs manifestations, partout en France. La veille, quelque 55 000 personnes se sont mobilisées à travers le territoire, selon la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA), le syndicat agricole majoritaire proche du pouvoir. Une mobilisation qui ne devrait pas faiblir.

Attal, un déplacement et des annonces ?

Car après une réunion avec Gabriel Attal, le Premier ministre, et Marc Fesneau, le ministre de l'Agriculture, lundi, Arnaud Rousseau, président de la FNSEA, avait annoncé la couleur : « On veut des actes précis, menés à court terme, dans la semaine. On ne se contentera pas de mesurettes », a-t-il cinglé, demandant des mesures « concrètes » et « rapides ».

Un appel qui semble avoir été entendu par Gabriel Attal, qui doit gérer sa première crise depuis sa prise de fonction à Matignon. Il avait promis de se rendre sur le terrain. Selon BFMTV, Il est attendu à 16 h 30 ce vendredi après-midi, à Montastruc-de-Salies, pour aller à la rencontre des agriculteurs de Haute-Garonne, là où ont commencé les blocages. Accompagné de Marc Fesneau, il devrait annoncer « des propositions concrètes de mesures de simplification », selon le cabinet de ce dernier.

En attendant la venue du ministre, sur l'A64, à hauteur de Carbonne (Haute-Garonne), le blocage continue. Jérôme Bayle, éleveur et leader du mouvem [...] Lire la suite