Publicité

Colère des agriculteurs : la FNSEA veut des annonces « avant le Salon de l’agriculture »

Arnaud Rousseau, le président de la FNSEA, doit être reçu par le Premier ministre Gabriel Attal mardi après-midi.  - Credit:Gabrielle CEZARD/SIPA / SIPA / Gabrielle CEZARD/SIPA
Arnaud Rousseau, le président de la FNSEA, doit être reçu par le Premier ministre Gabriel Attal mardi après-midi. - Credit:Gabrielle CEZARD/SIPA / SIPA / Gabrielle CEZARD/SIPA

« Il faut accélérer le tempo. » Arnaud Rousseau, président de la FNSEA, a mis la pression sur le gouvernement dimanche soir. À 12 jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture, il a demandé que des annonces soient faites, menaçant de reprendre des actions, au micro de BFMTV. Le Premier ministre, Gabriel Attal, a prévu de recevoir la FNSEA et les Jeunes Agriculteurs mardi après-midi.

Le patron du premier syndicat agricole regrettait, en effet, de ne pas avoir eu de « rencontre ministérielle » ni de « point de suivi » depuis dix jours, lors de la suspension des barrages et autres actions des agriculteurs. « Quand il n'y a pas de réunion programmée, pas de coup de fil passé, oui, ça nous inquiète. Je ne vais pas attendre le salon pour voir que le compte n'y est pas », a-t-il poursuivi.

À LIRE AUSSI Crise agricole : les exigences de Macron sur le Mercosur

« Personne n'a intérêt à nous balader »

Alors que la venue d'Emmanuel Macron au Salon de l'agriculture est prévue dès le jour d'ouverture, il a mis en garde : « Si on se moquait de nous, évidemment que ça ne pourrait pas se passer dans les conditions classiques de l'accueil du président de la République le premier samedi d'ouverture du salon. »

À LIRE AUSSI Dans les années 1930, les paysans voulaient (déjà) encercler Paris

Il a, cependant, dit « comprendre que, concernant la loi, on a besoin d'un peu de délais », mais affirme vouloir « des décisions concrètes qui se voient dans les exploitations ». Après deux sema [...] Lire la suite