Publicité

Colère des agriculteurs : les annonces de Gabriel Attal au monde agricole

Gabriel Attal s'exprimait en Haute-Garonne, ce vendredi 26 janvier, pour apporter une réponse à la crise agricole.  - Credit:Durand Thibaut/ABACA
Gabriel Attal s'exprimait en Haute-Garonne, ce vendredi 26 janvier, pour apporter une réponse à la crise agricole. - Credit:Durand Thibaut/ABACA

Le gouvernement apporte sa réponse à la crise qui touche le monde agricole depuis plusieurs jours. Le Premier ministre, Gabriel Attal, a annoncé, ce vendredi 26 janvier, depuis l'exploitation agricole de Montastruc-de-Salies, en Haute-Garonne, une liste de mesures pour de meilleures rémunérations des agriculteurs, et pour un meilleur respect de la loi, en complément aux annonces de Bruno Le Maire dans la matinée.

Le chef du gouvernement a d'abord rappelé l'importance du rôle des agriculteurs, souhaitant mettre « l'agriculture au-dessus de tout », évoquant des « colères saines » mais des violences « inexcusables ». « Ce que je veux, c'est déverrouiller, libérer et laisser respirer les agriculteurs », a-t-il affirmé, souhaitant apporter de nouvelles « preuves » de confiance au secteur.

Poursuite du mouvement

Arnaud Gaillot, le président des Jeunes Agriculteurs, a annoncé sur BFM TV, après consultation, que « le mot d'ordre ce soir […] est de maintenir la mobilisation ». « Certains vont sûrement se lever d'ici à demain midi pour aller se reposer, d'autres vont continuer tout le week-end. Mais le mot d'ordre est de continuer la mobilisation », explique-t-il. Il estime qu' « il manque tout un tas de réponses ». Arnaud Rousseau, président de la FNSEA, a déclaré que le syndicat agricole « poursuit la mobilisation », malgré les annonces du Premier ministre, Gabriel Attal. « Le Premier ministre ne répond pas à la totalité des questions que nous nous posons », a-t-il d [...] Lire la suite