Publicité

Coco, rescapée de « Charlie Hebdo », menacée de mort après un dessin satirique sur Gaza

La dessinatrice Corinne Rey (dite Coco) a reçu des menaces de mort après une caricature sur la famine à Gaza publiée lundi 11 mars dans Libération.  - Credit:SADAKA EDMOND/SIPA
La dessinatrice Corinne Rey (dite Coco) a reçu des menaces de mort après une caricature sur la famine à Gaza publiée lundi 11 mars dans Libération. - Credit:SADAKA EDMOND/SIPA

« Je te souhaite le pire dans ta vie, ignoble personnage. Ils auraient dû te liquider le 7 janvier. » La dessinatrice Coco, survivante de la tuerie de Charlie Hebdo en 2015, est victime d'insultes et d'attaques violentes depuis la publication d'un dessin sur Gaza. Avec sa caricature publiée lundi 11 mars dans le journal Libération, Coco souhaite dénoncer la famine sur le territoire.

Le dessin, en noir et blanc, présente un Gazaoui squelettique, au milieu de ruines où la main d'un cadavre se distingue. Il est en train de courir après un rat tandis qu'une femme lui tape la main et le sermonne « T-T-T pas avant le coucher du soleil ». Le dessin est présenté sous la vignette « Ramadan à Gaza » et la légende « début du mois de jeûne », alors que le jeûne pratiqué par les musulmans a commencé lundi dans la bande de Gaza, sans un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas.

Petit florilège (tout petit hein) de conneries, menaces et messages antisémites reçus suite à ce dessin publié hier dans Libé. Un dessin (que j’assume parfaitement!) qui souligne le désespoir des palestiniens, dénonce la famine à Gaza et moque aussi l’absurdité de la religion. pic.twitter.com/b3fRwQxyJj

— Corinne (@cocoboer) March 12, 2024

Cette caricature « souligne le désespoir des Palestiniens, dénonce la famine à Gaza et moque aussi l'absurdité de la religion », explique Corinne Rey, alias Coco sur X, indiquant « assumer pleinement » son dessin.

« Vous n'aurez pas notre haine mais vous la mér [...] Lire la suite