Publicité

Charlène, l’argent, les secrets… À Monaco, l’heure du grand déballage a sonné

Albert II de Monaco et la princesse Charlène, le 27 janvier 2024.    - Credit:POOL MONACO/SIPA / SIPA / POOL MONACO/SIPA
Albert II de Monaco et la princesse Charlène, le 27 janvier 2024. - Credit:POOL MONACO/SIPA / SIPA / POOL MONACO/SIPA

Voilà des secrets de famille qu'Albert II aurait bien souhaité conserver derrière les murs épais du palais… Réputés pour être très chatouilleux sur leur vie privée, voilà les Grimaldi confrontés depuis quelques jours à des vagues de révélations qui viennent ébranler les bases du Rocher : train de vie exorbitant, tensions familiales, fortune, paiements confidentiels… C'est une véritable mise à nue de la principauté opérée par Claude Palmero, l'ancien expert-comptable du prince Albert II, qui a passé deux décennies à son service.

Accusé de corruption et de prise illégale d'intérêts – ce qu'il nie –, l'homme de confiance a été renvoyé en juin 2023. Il a répliqué en portant plainte, tout en livrant au Monde le contenu de cinq cahiers explosifs, où il consignait scrupuleusement les secrets du clan.

On apprend ainsi comment Charlène mène un train de vie particulièrement dispendieux. Dès son arrivée au palais, elle touche une dotation annuelle de 700 000 euros, précise Claude Palmero, une somme qui finit par atteindre 1,5 million par an – à comparer avec la dotation actuelle du roi d'Espagne Felipe VI qui touche environ 250 000 euros… Les frais et les dépenses de la nouvelle princesse de Monaco ne cessent de s'emballer : au printemps 2016, elle réclame ainsi 77 000 euros en liquide au comptable, qui s'agace.

L'année suivante, il aurait débloqué 600 000 euros pour combler son découvert, assurent les journalistes Gérard Davet et Fabrice Lhomme du Monde, auteurs de l'e [...] Lire la suite