Publicité

« Tout Berlin arrête l’AfD ! » : en Allemagne, le grand réveil de la majorité silencieuse

150 000 personnes ont manifesté à Berlin, samedi 3 février 2024.  - Credit:FABRIZIO BENSCH / X90145 / REUTERS
150 000 personnes ont manifesté à Berlin, samedi 3 février 2024. - Credit:FABRIZIO BENSCH / X90145 / REUTERS

Deux médecins retraitées marchent côte à côte sous une petite pluie persistante. « Ça fait une paye qu'on n'a pas participé à une manif, se souviennent-elles. La dernière fois c'était contre l'installation des missiles de croisière américains Pershing II sur le sol allemand dans les années 1980. Mais là, nous commençons à avoir vraiment peur et nous sommes venues pour faire barrage à l'AfD. Nous espérons seulement que cette réaction n'arrive pas trop tard. » Dans cette Allemagne, qui jusqu'à présent semblait laisser aux éditorialistes et aux politologues le soin de s'indigner, ce sursaut de la société civile est spectaculaire. Samedi 3 février, 150 000 personnes ont défilé à Berlin. « C'est aux politiques de prendre le relais maintenant, exigent les deux amies, et de trouver des solutions. Peut-on interdire le parti ? L'ignorer ? Le démoniser ? Il faut faire quelque chose. »

Pour ce jeune couple venu des beaux quartiers de Berlin avec leurs deux petites filles âgées de 9 et 6 ans, c'est aussi la première manif. « Nous sommes là, explique la mère, pour protéger le monde dans lequel vivront nos enfants. Il y a cent ans nos propres grands-parents vivaient dans une dictature et nous ferons tout pour que ça ne se reproduise pas. » Les enfants ont fabriqué des pancartes avec des morceaux de carton et peint en grandes lettres « Nazis raus ! » (Nazis dehors !) et « Les nazis me cassent encore plus les pieds que les devoirs ! ». Pour leur père, c'est la rapidité ave [...] Lire la suite