Publicité

Le beau message d’espoir de l’ex-Lyonnais Bergougnoux, atteint d’un cancer

C’est un combat contre lequel personne n'est préparé. Après avoir sillonné les pelouses de Ligue 1 (143 matchs) et de Ligue 2 (182), l’ancien milieu offensif de l’OL et du TFC Bryan Bergougnoux a entamé une bataille contre la maladie. Dimanche, dans les colonnes de L’Equipe, l’actuel entraîneur de Thonon-Evian Grand Genève, en N2, révèle avoir été atteint d’un cancer de la parotide. Le coach de 40 ans a subi une parotidectomie, une ablation d’une glande salivaire, et est en attente de résultats en vue d’un possible traitement plus dur avec des séances de radiothérapie ou de chimiothérapie.

Ce combat, l’ancien joueur formé à l’OL (trois titres de champion de France en 2002, 2004 et 2005) l’aborde de façon positive. Et même avec un peu d'humour. "On n’est pas très beau mais bon, on ne l’était déjà pas et on n’est pas là pour l’être", dit-il à L’Equipe à propos de sa paralysie du visage.

"Mon rêve, c’est de coacher l’Olympique Lyonnais"

Bryan Bergougnoux a la chance de ne pas ressentir de douleur physique. Et refuse de se plaindre. Revenu rapidement sur les terrains, il préfère donner un message d’espoir que de s’apitoyer sur son sort.

"Je suis revenu très rapidement pour essayer de montrer que, dans la vie, il faut avancer, quelles que soient les difficultés. Si ça peut aider des gens qui sont dans ce genre de situation, à se dire qu’ils ne sont pas seuls, déjà, et que ce n’est pas une fatalité, que tant qu’on est en vie, il faut avancer."

Combatif comme il l’était sur le terrain, le natif de Lyon pense à l’avenir. Désireux d’emmener Thonon-Evian jusqu’à l’échelon professionnel, il caresse le rêve d’entraîner un jour l’Olympique Lyonnais. "Pour l’instant ce n’est pas du tout l’objectif à court terme. Il faut faire ses preuves, être prêt quand on y va. Mais oui, c’est un de mes objectifs, c’est aussi pour ça que je l’ai fait. Pour être honnête, c’est un peu le rêve ultime. Il y en a qui veulent coacher le Real, le Barça : je ne dirais pas 'non' non plus, mais moi, mon rêve, c’est de coacher l’Olympique Lyonnais."

Article original publié sur RMC Sport