Publicité

Mercato: la Liga aurait retoqué "le plan de faisabilité du Barça", le retour de Messi s'éloigne

Mercato: la Liga aurait retoqué "le plan de faisabilité du Barça", le retour de Messi s'éloigne

Mateu Alemany, le directeur du football du Barça, s’attend à ce que son été soit chargé, du moins l’espère-t-il. Car le club catalan ne pourra pas bouger sur le marché des transferts et recruter sans l’aval de la Liga, qui exige une cure d’austérité pour inscrire les joueurs que le Barça convoite cet été.

>> Les infos mercato EN DIRECT

Le club catalan se doit de réduire considérablement ses dépenses courantes (on parle de 200 à 300 millions d’euros d’économie en Espagne) afin de respecter les règles du fair-play financier. Surtout s’il envisage le retour de Lionel Messi, érigé en priorité par la direction du Barça malgré les obstacles. Et ils sont nombreux.

Le 27 avril dernier, en exclusivité sur RMC, le président de la Liga Javier Tebas considérait l’hypothèse hautement improbable, et même très compliquée" à mettre en oeuvre. Mais il attendait "un plan de faisabilité du Barça". Le club catalan y travaillait ces dernières semaines, tout en étant conscient que les exigences de la Liga sont difficiles à satisfaire, faute de pouvoir générer davantage de revenus rapidement.

Le désespoir s'empare des dirigeants catalans

C'est pourquoi les dirigeants catalans souhaitaient parvenir à un compromis, avec un plan de réduction des dépenses sur trois ans. Selon Sport, la Liga a retoqué la dernière proposition du Barça, peu satisfaisante à ses yeux. Le Barça a fermé sa chaîne de télévision BarçaTV dernièrement, dans le but justement de se conformer aux exigences de Javier Tebas, mettant ainsi plus de 120 personnes au chômage, selon la presse catalane.

Mais le compte n’y est pas, semble-t-il. "Nous n'allons pas modifier les règles du contrôle financier approuvé par les clubs pour inscrire Messi", a prévenu Javier Tebas le mois dernier. Le Barça ne bénéficiera d’aucun passe-droit dans cette affaire. Il est urgent pour le Barça de réduire sa masse salariale, sans quoi rien ne lui sera permis, notamment l’inscription de joueurs comme Gavi, Araujo ou encore Marcos Alonso.

Le FC Barcelone a vendu des parts de Barça Studios à Orpheus Media et Socios.com pour environ 200 millions d'euros, une somme qui lui a permis notamment d'acheter l'international polonais Robert Lewandowski au Bayern Munich l'été dernier. Mais la combine ne marchera pas deux fois.

Le désespoir commence à s'emparer des responsables du club, frustrés de ne pas parvenir à un accord, croit savoir Sport. Autrement dit, à moins qu’une vague de départs (Torres, Garcia, Kessie, Raphinha…) s’ajoute à une renégociation des contrats à la baisse pour certains cadres vieillissants (Alba, Busquets) dans les semaines qui viennent, le Barça n’aura aucune marge de manoeuvre cet été. Le retour tant espéré de Lionel Messi pourrait ne rester qu'à l'état de projet.

Article original publié sur RMC Sport