Publicité

Baiser forcé : deux ans et demi de prison requis contre Luis Rubiales

La justice espagnole a réclamé ce mercredi 27 mars deux ans et demi de prison contre l’ancien homme fort du football espagnol Luis Rubiales pour avoir embrassé Jenni Hermoso sans son consentement.

Un procès devrait bien avoir lieu dans « l’affaire du baiser forcé ». Le parquet, qui présente ses réquisitions à l’avance en Espagne, a réclamé ce mercredi 27 mars deux ans et demi de prison contre l’ex-homme fort du football espagnol Luis Rubiales pour avoir embrassé Jenni Hermoso sans son consentement.

Ce baiser sur la bouche de la numéro 10 espagnole devant les caméras du monde entier, quelques minutes après le triomphe de « la Roja » (l’équipe nationale) le 20 août à Sydney lors de la finale de la Coupe du Monde féminine, avait provoqué une vague d’indignation en Espagne et à l’étranger, forçant Rubiales à démissionner le mois suivant.

À lire aussi « Obsédé par le pouvoir et les femmes » : le portrait sinistre de Luis Rubiales

Il pourrait donc aussi le conduire derrière les barreaux pour deux délits, le premier d’agression sexuelle, pour lequel le parquet demande un an de prison, le second de coercition, pour lequel la peine requise est d’un an et demi de prison.

Liberté surveillée et 50 000 euros d’indemnités

Les magistrats demandent également que l’ex-président soit placé pendant deux ans en liberté surveillée après l’accomplissement de sa peine et qu’il verse 50 000 euros d’indemnités à la joueuse pour le seul délit d’agression sexuelle. La date d’un éventuel procès n’est pas encore connue.

Depuis une récente réforme du Code pénal espagnol, un baiser non consenti peut être considéré comme une agression sexuelle, catégorie pénale regroupant tous les typ...

Lire la suite sur ParisMatch