Publicité

Avant son tournage avec Johnny Depp, Pierre Niney veut « comprendre ce qu’il s’est passé »

L’acteur français a été annoncé au casting du biopic sur Modigliani réalisé par Johnny Depp, acteur notamment reconnu coupable de diffamation contre son ex-femme Amber Heard.

PEOPLE - La récente débâcle médiatique de Maïwenn autour de son dernier film à Cannes mettant en scène Johnny Depp a-t-elle fait réfléchir Pierre Niney ? Dans une interview accordée à Brut, l’acteur français, qui a récemment été annoncé au casting d’un film prochainement réalisé par l’interprète de Jack Sparrow, s’est exprimé à son tour.

« J’essaie d’être super attentif justement aujourd’hui à tout l’éveil de conscience dont on a besoin, qui est en train d’avoir lieu, mais où il y a encore beaucoup de travail », a-t-il ainsi déclaré.

Le magazine Deadline a récemment révélé qu’il avait été choisi pour incarner l’un des personnages principaux du biopic sur le peintre italien Amedeo Modigliani, un long-métrage aux côtés d’Al Pacino et Riccardo Scamarcio avec, derrière la caméra, Johnny Depp. « One dream at a time » (en français, « un rêve à la fois »), s’était alors fendu d’un tweet Pierre Niney au moment de l’annonce.

Si dans les commentaires de ce tweet beaucoup ont félicité l’acteur, d’autres ont aussi été très nombreux à exprimer leur mécontentement. « La honte », a-t-on pu lire, en référence aux mots prononcés par l’actrice Adèle Haenel en quittant la cérémonie des César, après la remise du prix du meilleur réalisateur à Roman Polanski.

Alors que pour une grande partie de l’opinion publique Johnny Depp est sorti « victorieux » du dernier procès qui l’opposait à son ex-femme Amber Heard, il convient de rappeler qu’il a en réalité été reconnu coupable, lui aussi, de diffamation. Il a notamment été condamné à lui 2 millions d’euros.

Et lors d’un précédent procès à Londres, intenté par Johnny Depp contre la société éditrice du tabloïd The Sun après un article le présentant comme un mari violent, la justice britannique avait tranché en faveur du journal, estimant que « la grande majorité des agressions présumées avaient été prouvées ».

Pierre Niney a demandé « des bilans »

Dans son interview avec Augustin Trapenard pour Brut, Pierre Niney assure qu’il ne tolérera « de travailler avec personne qui serait reconnu de faits de violences ». « À la base, ce sont les producteurs d’Al Pacino qui sont venus me voir pour me proposer ce rôle d’un peintre qui s’appelle Maurice Utrillo, Johnny Depp n’était même pas encore attaché au projet. C’est un très beau rôle, ça fait longtemps qu’on en discute avec les producteurs d’Al Pacino, c’est un film qui lui tient vraiment à cœur. »

Il poursuit : « Pour le reste, tout ce que je peux dire, c’est que j’essaie d’être très attentif, je vais continuer à me pencher sur ce qu’il s’est passé exactement, parce que ce sont des cas juridiques un peu complexes. Mais encore une fois, je reste très attentif, et j’ai demandé à avoir des bilans un peu complets de tout ça pour essayer de comprendre cette situation juridique compliquée. »

Alors même que le tournage du film de Johnny Depp doit démarrer en automne, notamment en France, Pierre Niney certifie que le long-métrage n’est encore qu’à « l’état de projet ».

Lire sur le HuffPost

À voir également sur Le HuffPost :

« Fiasco » en tournage pour Netflix avec Pierre Niney et François Civil

Michel Gondry va faire son retour au Festival de Cannes

VIDÉO - La Minute de Johnny Depp