Publicité

"Aucune intention de faire mal": André Ayew s'explique après son expulsion express contre Nantes avec Le Havre

"Un ballon 50/50, il se jette avant moi..." Deux minutes après son entrée en jeu, face à Nantes dans le cadre de la 13e journée de Ligue 1, le Havrais André Ayew a été l'auteur d'une grosse semelle sur le tibia du défenseur nantais, Eray Cömert, à la 66e minute d'un match terminé sur un score nul et vierge.

Après la rencontre, en zone mixte au stade de La Beaujoire, le joueur du HAC s'est défendu sur son geste "après avoir revu les images", précisant qu'il n'avait "aucune intention de faire mal... surtout pour mon retour en L1".

"Je suis plutôt tranquille après avoir revu l'action: il y a un ballon 50/50, il se jette avant moi, je le vois se jeter, je lève le pied et essaye de retenir ma jambe, et en atterissant je frôle son protège tibias, son pied tape en-dessous de ma semelle... C'est la décision de l'arbitre", estime d'abord le joueur dont l'intentionnalité et la dangerosité de la faute lui semble discutable.

"Pour un retour en Ligue 1, c'est dur"

Pour sa grande première avec Le Havre et pour un retour en Ligue 1, huit ans et demi après son départ de l’OM, le scenario est cauchemardesque. "A mon âge, avec assez d'expérience on arrive à prendre du recul sur ce genre de situation", a tenté de minorer le joueur de 33 ans qui confie tout de même, avec un sourire maladroit que "pour un retour en Ligue 1, c'est très dur à prendre".

Après cette exclusion, le Ghanéen aux 114 sélections (24 buts) devrait au moins manquer la réception du PSG dimanche prochain en Ligue 1 (13h).

Article original publié sur RMC Sport