Publicité

Arsenal-Lens: les Sang et Or ont subi la plus lourde défaite d’un club français en Ligue des champions

Une déroute. Une raclée. Une humiliation. Appelez ça comme vous voulez, le résultat est le même. Méconnaissable, le RC Lens a encaissé un cinglant 6-0 ce mercredi soir sur la pelouse d’Arsenal, lors de la cinquième et avant-dernière journée de la phase de groupes de la Ligue des champions.

>> Ligue des champions: revivez Arsenal-Lens (6-0)

Lens fait pire que son rival lillois

Il s’agit tout simplement de la plus large défaite subie par une équipe française en C1, c'est-à-dire dans la phase moderne de la compétition, née en 1992. Jusqu’à présent, ce triste "record" était partagé par Lille et le PSG. Le 7 novembre 2012, le Losc de Rudi Garcia avait été corrigé 6-1 en phase de poules par le Bayern Munich de Franck Ribéry, futur vainqueur de la compétition. Porté notamment par un triplé de son avant-centre péruvien Claudio Pizarro, l’ogre bavarois n’avait fait qu’une bouchée des Dogues, qui avaient terminé à la dernière place de leur groupe, derrière le BATE Borisov.

Le football français se souvient aussi de la fameuse remontada (6-1) infligée par le Barça au PSG le 8 mars 2017. Malgré leur exploit du match aller (4-0) au Parc des Princes, les Parisiens d'Unai Emery sombraient ce soir-là au Camp Nou en huitième de finale retour. Une défaite aussi mémorable qu’incompréhensible, avec le célèbre but de Sergi Roberto inscrit dans les ultimes secondes du temps additionnel pour éliminer les Parisiens. Dans l’histoire des Coupes d’Europe, la plus grosse rouste jamais reçue par un club français reste un improbable MTK Budapest-RC Strasbourg de 1961, perdu 10-2 en Hongrie par les Alsaciens dans la défunte Coupe des villes de foire.

Au rayon des raclées, celle de Lens à l'Emirates Stadium est également la plus large défaite d'un club français en compétition européenne depuis Bordeaux face à Parme en mars 1999 en Coupe de l'UEFA (6-0 également).

Article original publié sur RMC Sport