Publicité

Arnaques au faux conseiller bancaire : comment ne pas se faire avoir ?

Au premier semestre 2023, le montant des fraudes par manipulation s'élevait à plus de 200 millions d'euros.  - Credit:Pexels
Au premier semestre 2023, le montant des fraudes par manipulation s'élevait à plus de 200 millions d'euros. - Credit:Pexels

« Après mon achat en ligne, un escroc, au téléphone, s'est fait passer pour le service [anti]fraude de ma banque, en me tenant le discours à l'inverse de l'escroquerie qu'il était en train de réaliser. Mon intuition me mettait la puce à l'oreille mais son discours et sa manipulation étaient rondement menés », raconte un internaute sur Facebook. Benoît Magras a été victime d'une tentative d'arnaque au faux conseiller bancaire. Si l'internaute a réussi à repérer l'escroquerie, beaucoup sont tombés dans le panneau, tels l'ancien directeur du FMI Dominique Strauss-Kahn ou la star du petit écran Michel Drucker.

Les préjudices subis peuvent être colossaux. Récemment, une femme expliquait au JT de TF1 être tombée dans ce terrible piège. Bilan des comptes : un faux conseiller bancaire lui a soutiré 13 000 euros. « Au premier semestre 2023, le montant des fraudes par manipulation représentait 88 millions d'euros de fraude par paiement par carte sur Internet et 115 millions d'euros de fraude au virement », indique au Point Julien Lasalle, secrétaire de l'Observatoire de la sécurité des moyens de paiement de la Banque de France.

« Ce phénomène a commencé à prendre de l'ampleur en 2022 », rappelle Jean-Jacques Latour, responsable de l'expertise en cybersécurité de la plateforme gouvernementale Cybermalveillance.gouv.fr. « Au deuxième semestre de 2022, nous avions reçu 1 600 [signalements, NDLR] sur notre plateforme. En 2023, nous sommes à plus de 5 000. Ce phénomène est [...] Lire la suite