Publicité

Antisémitisme à Sciences Po : Mélenchon évoque un « incident dérisoire »

Jean-Luc Mélenchon estime que les indignations à Sciences Po sont à « géométrie variable ».  - Credit:Blondet Eliot/ABACA
Jean-Luc Mélenchon estime que les indignations à Sciences Po sont à « géométrie variable ». - Credit:Blondet Eliot/ABACA

Sciences Po Paris, au cœur d'une polémique après une mobilisation pro-palestinienne. Des soupçons d'antisémitisme planent sur l'école des élites après qu'une étudiante, membre de l'Union des étudiants juifs de France (UEJF), s'est vu refuser l'accès à une conférence mardi 12 mars après le blocus de l'amphithéâtre principal. Selon le syndicat, elle a été interdite d'entrer au motif qu'elle est juive. Les organisateurs évoquent des raisons de sécurité.

Des propos « intolérables et inqualifiables » dénoncés par Emmanuel Macron. Le leader de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, a, pour sa part, parlé d'un « incident dérisoire », s'étonnant de la résonance de cette affaire. Il dénonce également des « indignations à géométrie variable ».

« À Sciences Po aussi, les indignations à géométrie variable sont écœurantes. Comment et pourquoi un incident dérisoire devient-il une affaire de cette ampleur médiatique nationale ? » a-t-il commenté mercredi 13 mars sur X.

Rima Hassan évoque des « pressions » à Sciences Po la semaine dernière

Dans sa publication, le chef de file Insoumis a relayé un post de Rima Hassan, militante franco-palestinienne nommée sur une liste LFI aux européennes. Celle-ci explique être intervenue dans l'établissement supérieur « aux côtés de Rony Brauman, lui-même de confession juive, né en Israël ».

« Les pressions et menaces étaient telles pour empêcher notre venue que les services de sécurité nous ont fait venir une heure et demie avant not [...] Lire la suite