Publicité

Anthony Jeanjean : « J’ai plein de petits objets qui me rappellent d’où je viens »

Se rappeler qui on est et d’où on vient. Le champion français de BMX Freestyle Anthony Jeanjean se recentre sur soi avant chaque épreuve, grâce à des petits objets personnels. Lors des compétitions, « J’aime bien rester détendu, assez naturel », explique-t-il à Paris Match. Dans « sa bulle » quelques instants avant de s’élancer, il se raccroche à des fétiches qu’il emmène tout le temps avec soi, dont un collier « c’est un taureau, mon signe astrologique », nous détaille-t-il. Une manière de revenir à ses origines biterroises.

À lire aussi En images : du BMX au-dessus du vide, l’impressionnant défi de Kriss Kyle

Fiche signalétique

Anthony Jeanjean, né le 13 mai 1998 à Béziers, est un enfant de Bassan, ce sont ses parents qui l'ont initié au BMX en l'emmenant au festival des sports extrêmes (FISE) de Montpellier en 2009. Son club est le Passion BMX Sérignan (Hérault).

À lire aussi "Avec le BMX et le Skate, les JO vont rajeunir leur image"

Son palmarès

Il n’a pas encore vingt ans quand il remporte les premiers championnats de France de BMX freestyle Park, en 2019, titre qu’il remporte à nouveau en 2020, 2022 et 2023. Champion d’Europe en 20219, 2021 et 2022 - il a pris la 2e place l’an passé)-, il a terminé 2e puis à la 3e place de la Coupe du monde en 2022 et 2023.

À lire aussi Matthias Dandois : «Quand j’ai commencé le BMX il y a 21 ans, on se faisait virer de partout»

Son rival

Le champion olympique australien Logan Martin est l'incontestab...


Lire la suite sur ParisMatch