Publicité

Anthony Delon : ce pacte intime conclu avec son père

Alain Delon voulait donner à son aîné la gestion de ses biens et l’autorité sur sa succession. Lequel a refusé, préférant s’impliquer dans sa fin de vie.

L'acteur français Alain Delon et son fils Anthony Delon lors de la cérémonie funéraire de Jean-Paul Belmondo, à l'église Saint-Germain-des-Prés (Paris, 6e), en septembre 2021. - Credit:Sébastien Muylaert/Maxppp

On sait combien Anthony Delon a eu des relations tendues et compliquées avec son père, mais il aurait pu avoir la première place dans le clan, un poste occupé aujourd'hui par sa petite sœur, Anouchka. C'est en tout cas ce qui ressort de ses confidences dans son autobiographie Entre chien et loup, publiée il y a deux ans. On y apprend qu'Alain Delon, loin de le rejeter, lui avait proposé en premier d'être son exécuteur testamentaire, il y a de cela une douzaine d'années.

À l'époque, tous deux ont leur habitude au Stresa, un restaurant italien qu'ils considéraient comme leur cantine. C'est au cours d'un repas que son père lui parle de sa succession et lui demande d'être celui qui veillera à la bonne application de ses dernières volontés.

« Il me fit la proposition en argumentant que j'étais l'aîné et que ce rôle devait me revenir, écrit-il. Je répondis qu'il existait des professionnels pour ce genre de choses, des avocats, des trustees, que je ne le souhaitais pas, que ce serait le meilleur moyen de me fâcher avec mon petit frère et ma petite sœur, qu'ils avaient l'âge d'être mes enfants et que je voulais préserver notre relation naissante à l'époque. » Le poste d'exécuteur testamentaire reviendra finalement à Anouchka. Et d'ajouter, avec prémonition : « L'Histoire démontrera si j'ai eu raison ou tort. »

« Tu t'occuperais de moi pareil ? »

Autre proposition d'Alain Delon à son fils aîné : l'aider à gérer son business, à savoir sa société ADID, Alain Delon Inte [...] Lire la suite

VIDÉO - Anthony Delon annonce une bonne nouvelle après la tempête...