Publicité

Affaire Negreira : le Barça risquerait une suspension de ses activités (et donc la faillite)

L'enquête sur le scandale arbitral mettant en cause le FC Barcelone s'est accélérée jeudi avec la perquisition de la direction de l'arbitrage espagnol dans les locaux de la fédération espagnole. Dans cette affaire, le Barça risque très gros, jusqu'à une dissolution pure et simple.

Et si le Barça était rayé de la carte du football ? L’hypothèse semble hautement improbable mais elle n'est pas complètement farfelue. Car le club catalan, accusé de corruption d’arbitre dans le cadre de l’affaire Negreira, risque très, très gros. Baptisé en référence à José Maria Enriquez Negreira, l'ancien haut responsable de l'arbitrage espagnol accusé d'avoir reçu des paiements pendant plusieurs années pour conseiller le club catalan, ce scandale empoisonne depuis plusieurs mois la vie du Barça, qui réfute toute irrégularité.

>> Toutes les infos en direct sur le Barçagate

Un risque de faillite ?

L'enquête a pris une nouvelle dimension ce jeudi, le tribunal barcelonais chargé de l'affaire ayant ordonné une perquisition au siège du Comité technique des arbitres, situé au sein de la Fédération de football à Las Rozas, près de Madrid. Le juge de Barcelone, Joaquín Aguirre, a accusé le Barça, et deux de ses anciens présidents, Sandro Rosell et Josep Maria Bartomeu, de délit de corruption. Depuis le mois de mars, José Maria Enriquez Negreira et son fils sont eux aussi inculpés de "corruption" dans cette affaire. Selon les informations du journal britannique The Telegraph, ils risquent tous, s’ils sont reconnus coupables, entre trois et six ans d’emprisonnement.

Sur le plan pénal, les sanctions à l’encontre du Barça pourraient aller de la suspension de l’activité du club jusqu’à sa dissolution pure et simple en tant qu’entreprise. Une issue qui placerait sans doute le Barça dans une situation de faillite. "Malheureusement au niveau sportif, les choses sont prescrites donc nous ne pouvons rien faire mais sur le plan pénal, nous pouvons aller beaucoup plus loin. D’ailleurs la Liga s’est portée partie civile dans cette affaire", avait expliqué en avril dernier Javier Tebas, le président de la Ligue espagnole, dans l'After Foot sur RMC.

Article original publié sur RMC Sport

VIDÉO - Football : Le Barca portera le logo des Rolling Stones sur son maillot lors du Clasico