Publicité

Adam Siao Him Fa : le patineur français est le nouveau chouchou des réseaux sociaux

Sur la glace, rien n’entrave sa confiance. Charismatique, souriant, puissant, Adam Siao Him Fa a ce brun d’arrogance que les Français adorent. Il en a encore fait la démonstration vendredi lors des championnats d’Europe de patinage artistique. À 22 ans, le jeune homme né à Bordeaux de parents Mauriciens, a remporté son deuxième titre en deux ans.

Malgré une chute en début de programme, il s’est rattrapé, devançant son rival estonien Aleksandr Selevko. Mais si son visage s’affiche depuis ce week-end sur les réseaux sociaux, c’est grâce à un mouvement adoré du public… un saut périlleux arrière. La figure est pourtant interdite.

À lire aussi Marina Anissina : «Avec Gwendal Peizerat, on a eu la chance d’être aimés du public»

Les plus anciens se souviendront notamment de Surya Bonaly, effectuant ce saut lors des jeux de Nagano en 1998, début d’un scandale qui agitera la discipline pendant des jours. Le « backflip » est en effet interdit depuis 1976 parce qu’il nécessite une réception sur les deux pieds. Surya Bonaly, elle, avait réalisé l’exploit de le faire arriver sur un seul patin.

Mais les juges n’avaient rien voulu entendre, pas plus qu’ils n’ont été impressionnés par le saut de Adam Siao Him Fa ce vendredi. Comme son illustre aînée, lui aussi a écopé de points en moins. Mais pour ce dernier, l’issue a été plus heureuse.

« Faire exploser les réseaux »

En avance par rapport à ses concurrents, capable de proposer quatre quadruples sauts dans son programme, il a ...


Lire la suite sur ParisMatch