Publicité

États-Unis : jugé responsable d'agression sexuelle, Donald Trump fait appel du verdict

L'ancien président américain a été déclaré par un tribunal civil de New York responsable d'agression sexuelle pour des faits remontant à 1996 sur une ancienne journaliste. Ses avocats annoncent ce jeudi qu'il fait appel du verdict.

Nouveau rebondissement dans l'affaire E. Jean Carroll. Deux jours après avoir été déclaré responsable d'agression sexuelle sur cette journaliste par un tribunal civil de New York, Donald Trump va faire appel du verdict, annoncent ses avocats.

L'ancien président américain avait été condamné à verser cinq millions de dollars d'indemnités pour agression sexuelle et diffamation.

"Ce verdict est une honte, avait alors dénoncé dans la foulée Donald Trump. Je n'ai absolument aucune idée de qui est cette femme."

"Cette femme, je ne la connais pas"

L'ancienne chroniqueuse du magazine Elle, E. Jean Carroll, l'accuse de viol dans une cabine d'essayage d'un grand magasin new-yorkais, Bergdorf Goodman, au printemps 1996.

Le jury devait décider si la plaignante a démontré que Donald Trump l'avait violée, agressée sexuellement, ou lui avait imposé des attouchements sans son consentement. L'ancien président américain, de nouveau candidat à la Maison Blanche, a été déclaré responsable d'agression sexuelle. Les avocats du milliardaire avaient affirmé, dès l'annonce du verdict, qu'ils allaient faire appel.

Sur CNN ce mercredi, Donald Trump a longuement moqué son accusatrice, la qualifiant de "tarée". "Cette femme, je ne la connais pas. Je ne l'ai jamais rencontrée. Je n'ai aucune idée de qui elle est", a-t-il répété.

L'ancien président américain ne s'était pas présenté au tribunal lors du procès, mais le jury avait pu visionner sa déposition durant la procédure, une vidéo où il nie fermement les faits présumés.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Donald Trump inculpé de 34 chefs d'accusation, l'ancien président des États-Unis plaide non-coupable