Publicité

Épilepsie : Une intelligence artificielle pour détecter la zone du cerveau en crise

"En France, environ 600 000 personnes ont une épilepsie, dont la moitié a moins de 20 ans", rappelle l'Assurance maladie, qui précise que les crises "traduisent un dérèglement soudain et transitoire de l'activité électrique du cerveau". Pour la traiter, on utilise la plupart du temps des médicaments antiépileptiques. "Mais pour environ un quart des patients, ces médicaments sont insuffisamment inefficaces et des crises d'épilepsie persistent. Une intervention chirurgicale peut alors être envisagée", stipule-t-elle aussi. Pour simplifier cette approche, des chercheurs ont mis au point une intelligence artificielle, explique 20 Minutes.

Pour ces patients dits "pharmacorésistants", qui vont être opérés, le processus est très long, car l'objectif de l'opération est de retirer le morceau du cerveau qui subit les crises d'épilepsie, mais qu'il faut d'abord savoir duquel il s'agit... Comme le détaille le quotidien, d'après les informations de Ludovic Gardy, ingénieur au CNRS au Centre de recherche Cerveau et Cognition à Toulouse, cette ablation de la zone épileptogène, qui concerne environ 1000 patients chaque année, prend environ un an.

La première étape consiste a hospitaliser le malade pour mener une longue enquête. Cette enquête commence par l'implantation d'électrodes intracérébrales (une dizaine) qui vont enregistrer l'activité neuronale, et sortir de nombreuses (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Hypertension artérielle : 12 aliments (qui font grimper la tension) à éviter de consommer
Allergies cutanées : quel est l'aliment qu'il faut absolument manger pour réduire les symptômes ?
Connaissez-vous la meilleure position pour dormir, appelée “zéro gravité” ?
Un anti-épileptique utilisé comme drogue : l'inquiétude des médecins face à la Pregabaline
Covid-19 : les soignants non-vaccinés réintégrés à partir d'aujourd'hui