Publicité

Élection en Russie : les opposants russes appelent à participer au « Midi contre Poutine »

Rassemblement de l'opposition russe en France et de citoyens français en hommage à Alexeï Navalny et contre la guerre en Ukraine, le 22 février 2024, place du Trocadéro à Paris.  - Credit:JEANNE ACCORSINI/SIPA / SIPA / JEANNE ACCORSINI/SIPA
Rassemblement de l'opposition russe en France et de citoyens français en hommage à Alexeï Navalny et contre la guerre en Ukraine, le 22 février 2024, place du Trocadéro à Paris. - Credit:JEANNE ACCORSINI/SIPA / SIPA / JEANNE ACCORSINI/SIPA

Depuis la France, Dmitri S., Angelina et Olga Prokopieva se préparent à observer l'élection sans suspense qui débute ce vendredi en Russie. Ils font partie des milliers de Russes, connus ou anonymes, à avoir quitté leur pays pour protester contre le régime et contre la guerre en Ukraine. Sans opposition sérieuse, après le rejet de la candidature de l'antiguerre Boris Nadejdine, la présidentielle devrait aboutir, dimanche, à la réélection de Vladimir Poutine à un cinquième mandat.

Leur seul espoir repose sur une initiative lancée par Maxime Reznik, un ancien député de Saint-Pétersbourg. Reprise par les différents groupes d'opposition qui subsistent encore, du comité antiguerre de l'ancien oligarque Mikhaïl Khodorkovski à la fondation anticorruption de feu Alexeï Navalny, elle consiste à appeler les Russes à aller voter à midi, afin que de longues files d'attente disent à leur place leur rejet de la guerre et de Vladimir Poutine.

Ne pas perdre espoir

« Les manifestations sont impossibles, et encore plus depuis la mort de Navalny, explique Olga Prokopieva, la présidente de Russie Libertés, une association qui regroupe les opposants en exil en France. « Midi contre Poutine » est le dernier acte de résistance qui nous paraît « safe »… Les gens ne risquent aucune poursuite, et ils pourront se rendre compte qu'ils ne sont pas seuls à s'opposer au régime. »

Œuvrant pour fédérer le peuple contre le Kremlin et pour porter la voix de la société civile russe en France, l [...] Lire la suite